En direct

Gaumont se fait un film à Alésia

Marie-Douce Albert |  le 17/01/2017  |  ArchitectureRéalisations

Le cinéma du XIVe arrondissement de Paris a rouvert ses portes à l’été 2016, après avoir été reconstruit. Grâce à une grande façade lumineuse, le projet mené par l’architecte Manuelle Gautrand donne le premier rôle à l’image.

Ces dernières années, les cinémas Gaumont-Pathé se sont offert un beau programme à Paris. Trois cinémas rénovés, si ce n’est démolis pour être reconstruits, et ce pour offrir aux spectateurs d’avantage de confort, et donc d’émotions. Mais pour l’entreprise au double emblème de la marguerite et du coq, là était aussi l’occasion de redonner du caractère à ses établissements, devenus souvent des lieux trop génériques. Les trois établissements ont donc été confiés à des maîtrises d’œuvre différentes. Après la transformation des Fauvettes (XIIIe) par l’agence Loci Anima et celle du Gaumont Convention (XVe) par Intens-Cité (AIA-Jean-Pierre Buffi), le chantier de reconstruction du Gaumont Alesia s’est achevé à l’été 2016. Le public a alors pu découvrir l’ancien « palace » du 7e art tel que l’a repensé l’architecte Manuelle Gautrand : flamboyant pour sa prestation extérieure et, dans son jeu intérieur, plus froid mais généreux en espaces.

Commentaires

Gaumont se fait un film à Alésia

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur