En direct

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne: «Ouvrir la ville aux porteurs de projets»
Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne répond aux journalistes du Moniteur. - © © Guillaume Atger/Le Moniteur

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne: «Ouvrir la ville aux porteurs de projets»

Propos recueillis par Emmanuelle N’Haux (Bureau de Lyon du Moniteur) |  le 11/12/2014  |  LoireEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Loire
Etat
Valider

Huit mois après son élection, le maire de Saint-Etienne expose ses priorités pour la ville et l’agglomération. Pour développer ses projets, il fera clairement appel aux investisseurs privés.

Quelles sont vos ambitions pour Saint-Etienne ?

Gaël Perdriau: Notre agglomération a de nombreux atouts qui ne demandent qu’à être révélés. A court terme, je souhaite inverser l’évolution démographique en attirant de nouveaux habitants. Il faut pour cela améliorer le cadre de vie, proposer un environnement plus agréable. Parallèlement, nous devons intervenir sur la politique du logement en marquant une pose dans la construction de logements sociaux. Nous nous concentrerons sur la réhabilitation du parc dont un tiers des logements date des années 1970. Nous démolirons quand cela sera nécessaire en prenant soin de laisser des respirations dans la ville, en créant de nouveaux espaces verts de proximité et des places de stationnement.

Je veux aussi ouvrir la ville aux porteurs de projets. Nous avons identifié des parcelles publiques en hypercentre sur lesquelles les promoteurs sont attendus. Nous devons aujourd’hui porter les efforts financiers sur d’autres types d’opérations et privilégier les projets à fort effet de levier.

Quels sont vos projets prioritaires ?

G. P.: Le projet d’aménagement de l’îlot Poste-Weiss par le groupe Vinci va redémarrer. Il comprend 31 000 m2 dont 16 000 m2 de bureaux, 5 000 m2 de logements et deux hôtels deux et quatre étoiles du groupe Accor. Cette opération représente un investissement de 60 millions d’euros. Deux autres hôtels vont aussi être construits boulevard Denfert-Rochereau. Parallèlement, nous allons constituer un pôle gérontologie plus fort à Bellevue en y associant des partenaires privés comme la Générale de santé et l’Ecole nationale supérieure de sécurité sociale. Les services de l’hôpital de la Charité seront transférés à Bellevue. Sur le site de la Charité, je souhaite qu’il y ait des activités commerciales et des logements de standing. Nous allons lancer un appel à projets pour cet espace de 20 000 m2 en centre-ville. Concernant le projet des Ursules, nous allons élargir le périmètre de l’opération, de la place Albert-Thomas à la rue de la Ville. L’objectif est de présenter un projet définitif en 2020 et de construire au préalable un parking souterrain sous la place Albert-Thomas.

Et au niveau des équipements publics ?

G. P.: Au niveau de l’agglomération, nous envisageons la construction d’une patinoire avant la fin de ce mandat.

Etes-vous toujours favorable à la création d’une ligne de tramway ?

G. P.: Oui, car je crois au potentiel d’une ligne entre Châteaucreux et la Terrasse. L’idée est de desservir le parc des expositions, le Zénith, le technopôle, le stade Geoffroy-Guichard, le site de la Manufacture, de raccorder la ligne au réseau existant à la hauteur de la rue Bergson et, enfin, de traverser le quartier du Soleil qui bénéficiera ainsi de cette desserte. Dans ce quartier, devrait être aussi construit l’hôtel de la sécurité intérieure qui regroupera les services de police et de gendarmerie, ce qui représente un investissement de 60 millions d’euros.

Comment voyez-vous l’évolution de Saint-Etienne Métropole ?

G. P.: Les métropoles vont servir d’appui aux politiques de décentralisation de l’Etat. Saint-Etienne se trouve au milieu de la future grande région Rhône-Alpes Auvergne. Pour exister, il faudra passer d’une communauté de communes à une métropole cohérente géographiquement.

Gaël Perdriau, 42 ans, maire UMP de Saint-Etienne depuis avril 2014 (170 000 habitants).

Président de Saint-Etienne Métropole (45 communes - 390 000 habitants).

Conseiller communautaire à Saint-Etienne Métropole de 2001 à 2014.

Conseiller municipal délégué de 1995 à 2008.

Diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Saint-Etienne.

Commentaires

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne: «Ouvrir la ville aux porteurs de projets»

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur