En direct

Fusion des outils d’aménagement du territoire

Fabienne Proux |  le 27/03/2015  |  Collectivités localesArchitectureAménagementMaine-et-Loire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Architecture
Aménagement
Maine-et-Loire
Valider
Maine-et-Loire -

A compter du 1er janvier 2016, une nouvelle organisation d’outils d’aménagement d’Angers et du Maine-et-Loire sera finalisée. De sept structures existantes, il n’en restera plus que cinq. « Outre la simplification de l’organisation, ce regroupement permettra de réaliser des économies de moyens, favorisera la synergie des forces et sera plus adapté au dynamisme actuel du marché immobilier tant du logement que d’entreprise », explique Michel Ballarini, directeur de l’ensemble de ces outils qui seront répartis dans deux pôles.

Deux pôles distincts.

Le premier pôle, Aménagement et Construction publique (55 salariés), sera lui-même composé de deux entités : d’un côté, une société d’économie mixte (SEM) d’aménagement issue de la fusion des actuelles SEM la Sodemel (rayonnement départemental) et la Sara (limitée à l’agglomération) ; de l’autre, une société publique locale (SPL) d’aménagement et de construction composée de la SPL Angers Rives nouvelles, la SPLA de l’Anjou (département) et des activités d’aménagement de la SPL2A (agglomération). Le capital de ces nouvelles SEM et SPL a une structure quasi similaire, avec comme actionnaires Angers Loire Métropole, le conseil général, les communautés d’agglomération de Cholet et de Saumur. Des partenaires financiers telle la Caisse des dépôts restent présents au capital de la SEM d’aménagement qui poursuivra les opérations des Capucins, du plateau de la Mayenne, du pôle Gare, tandis que la SPL se consacrera au projet de réaménagement urbain Cœur de Maine, à la 2e ligne de tramway, à la rénovation urbaine de Monplaisir et Belle-Beille et à la future patinoire.
Le second pôle dédié à la gestion urbaine (40 personnes) réunit la SPL2A et les SEM départementales liées à l’immobilier d’entreprise (Semade) et aux énergies renouvelables (Semaer). Un groupement d’intérêt économique (30 salariés) assurera les fonctions transversales de chaque structure.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur