Le moniteur
French Touch dans la cour du lycée français de Hong-Kong
L'interpénétration entre architecture et paysage se matérialise dans la cour du lycée - © Philippe Ruault

French Touch dans la cour du lycée français de Hong-Kong

Laurent miguet |  le 12/11/2018  |  Jean NouvelArchitectesLycéePaysagistes concepteurs

Le Lycée international français Victor-Segalen, à Hong-Kong, offre à son architecte et à son paysagiste l’occasion d’approfondir une relation nouée voici 10 ans : Claude Bøjer Godefroy, mandataire de la maîtrise d’œuvre (Agence Henning Larsen, à Hong-Kong) et Rémy Turquin (Bassinet-Turquin Paysage, à Paris) se sont découverts dans les années 2000 à l’Atelier Jean-Nouvel, avant de se retrouver dans la conception  de l’établissement de 1150 élèves en 2015. L’inauguration aura lieu le 30 novembre après 15 mois de chantier.

Bonne surprise à la fin de l’été 2018 pour Rémy Turquin : « Trois ans après le concours, les photos du lycée en voie d’achèvement témoignent d’une fidélité absolue à notre dessin », se réjouit l’associé de Bassinet Turquin Paysage, lauréat, en 2014, de l’Album des jeunes architectes et paysagistes (Ajap). Sous-traitant de l’agence d’architecture danoise Henning Larsen via son établissement de Hong-Kong, le paysagiste ne tarit pas d’éloge sur la capacité de son donneur d’ordre à tenir le cap de l’esprit initial du projet, tout en l’épargnant des affres d’un suivi de chantier lointain.

Frénésie urbaine

Pas besoin d’intégrer les arcanes du droit anglo-saxon de la construction, ni de se confronter aux pratiques contractuelles chinoises, ni même de filtrer l’esquisse par Autocad pour alimenter les dossiers de consultation des entreprises : le travail de Bassinet Turquin Paysage s’est concentré sur la phase concours, au début 2015, avant un workshop d’une semaine à Hong-Kong, pour une transmission des clés paysagères du projet à l’agence locale d’Aecom, filiale d’un des leaders  mondiaux de la maîtrise d’œuvre environnementale.
Certes, vu de près, Claude Bøjer Godefroy, architecte associé à l’Agence Henning Larsen, dresse un tableau moins idyllique, au terme des 18 mois d’un chantier qualifié de « trop rapide », à l’image du nouveau quartier universitaire construit au forceps à la place d’emprises maritimes : à elles seules, les fondations absorbent 25 % du budget top secret des travaux, en raison des 150 pieux de 80 m nécessaires à l’ancrage du bâtiment. Ciblé sur les classes comprises entre la maternelle et le collège, le quatrième établissement du Lycée international français de Hong-Kong accompagne la frénésie urbaine d’une métropole qui compte 25 000 français.

Jeux de couleurs

Les végétaux n’ont pas toujours pu suivre la course contre le temps : sur les façades, les accroches en inox attendent encore les lianes prévues pour dépolluer et rafraîchir l’air, tout en atténuant les ardeurs solaires, dans un climat tropical et humide. Support pédagogique issu de la concertation avec les enseignants, les arbres fruitiers prévus au programme restent à planter. « Nous travaillons au rattrapage de ces retards », rassure Claude Bøjer Godefroy.
Mais le représentant franco-danois du mandataire de la maîtrise d’œuvre confirme la qualité de sa coopération avec les paysagistes français : « Je les ai choisis pour le côté ludique de leur production ». L’atelier Jean Nouvel, où il a dirigé plusieurs dizaines de projets, a servi de creuset à son compagnonnage avec Rémy Turquin, lorsque ce dernier est sorti de l’école du paysage de Blois, après 2005. Des façades aux sols des aires de jeu en passant par la piste d’athlétisme, les couleurs vives du lycée international français Victor-Segalen matérialisent l’interpénétration entre architecture et paysage : « J’ai choisi ces teintes à partir d’un film de Wes Anderson », confie l’architecte.


Energies juvéniles

La piste d'athlétisme rouge vif traverse toute l'emprise du projet et symbolise l'énergie de la jeunesse.

Par chance, la palette du cinéaste correspond à l’offre des fournisseurs locaux de matériaux, qu’il s’agisse des sols souples en EPDM pour les tout petits ou des peintures sur les revêtements en béton de la cour principale et multifonctionnelle : parking de bus le matin avant le début des cours, terrain de basket dans la journée, sous les piliers du bâtiment dont les rebords peuvent servir d’assises.
Signature de l’œuvre paysagère qui cherche à offrir un maximum de fonctions dans une surface exigüe, la piste d’athlétisme traverse l’ensemble des 8200 m2 d’aménagements paysagers, au sol et en terrasse. L’unité donnée par ce vecteur sportif et rouge vif favorise la libération des énergies juvéniles, tout comme le graphisme polychrome des revêtements de sol : les enfants et adolescents y inventent des jeux  imprévus.

Friandises ludiques

Pour ajouter une cerise aux friandises ludiques offertes à la jeunesse francophone de Hong-Kong, l’architecte et le paysagiste espèrent inviter aux finitions un troisième complice : le couple Simonnet, expert en sculpture de jeux en résine établi au Nord du Loiret. Tout en poursuivant des négociations sur cette ultime étape du chantier de Hong-Kong, Claude Bøjer Godefroy creuse son sillon en Chine populaire, où il prévoit d’amener Bassinet Turquin Paysage sur de nouveaux projets

Commentaires

French Touch dans la cour du lycée français de Hong-Kong

Votre e-mail ne sera pas publié

Uniforme

21/11/2018 09h:53

Ils ont l'uniforme là-bas ! Mon commentaire est peut-être hors sujet mais c'est quelque chose qui me tient vraiment à cœur. Les pouvoirs publics français feraient bien de s'en inspirer, car, certes, le lobby du vêtement s'en offusquerait mais l'apaisement social de nos enfants n'a pas de prix. Il faut encourager le port de l'uniforme dans nos écoles, les conséquences positives sur l'enseignement seront nombreuses ! Et aucune prouesse architecturale ne saurait être aussi bénéfique pour leur mental qu'une suppression de la discrimination vestimentaire. Les parents qui ne disposent que de peu de moyens seraient soulagés et leurs enfants aussi. A quand le courage politique ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat - 2018

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat - 2018

Date de parution : 06/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur