En direct

France Relance : nouveaux lauréats pour les dispositifs de soutien à la décarbonation de l’industrie
Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie - © JULIEN FALSIMAGNE/ LE MONITEUR

France Relance : nouveaux lauréats pour les dispositifs de soutien à la décarbonation de l’industrie

A.P. |  le 27/07/2021  |  Plan de relanceFrance Décarbonation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Plan de relance
France
Décarbonation
Industrie
Valider

15 nouveaux projets ont été désignés lauréats du dispositif « Efficacité énergétique et décarbonation des procédés » et 14 du dispositif « Chaleur Biomasse ». Ils représentent un investissement total de 150 M€ à l’échelle nationale et bénéficieront d’une aide de l'Etat de 80 M€.

Comme l'a rappelé la ministre déléguée chargée de l’Industrie lors d'une table ronde mardi 27 juillet, "l'industrie représente 20% des émissions de CO2 du pays mais 100% des solutions pour sa décarbonation".

Agnès Pannier-Runacher a ainsi une nouvelle fois justifié les 35 Mds € dédiés au secteur par le plan France Relance dont 1,2 Md € pour la décarbonation.

Depuis septembre 2020, et le lancement de l'appel à projets , 99 dossiers ont été retenus représentant 982 M€ d’investissements pour la décarbonation et un soutien public s’élevant à 482 M€ (incluant les financements du Fonds Chaleur).

Parmi ces 99 projets, 29 nouveaux lauréats ont été dévoilés mardi 27 juillet :

- 15 nouveaux projets lauréats du dispositif « Efficacité énergétique et décarbonation des procédés » représentant un investissement total de 108 M€ à l’échelle nationale. Ils bénéficieront d’une aide de 28 M€. Ils  doivent permettre de réduire les émissions industrielles de gaz à effet de serre de 17% en moyenne sur ces sites, ce qui représente au total plus de 68 600 tonnes de CO2eq par an.

- 14 nouveaux projets lauréats du dispositif « Chaleur Biomasse » représentant 42 M€ d’investissements industriels à l’échelle nationale. Ils bénéficieront d’une aide à l’investissement de 15 M€ ainsi que d’une aide au fonctionnement de 52 M€. La concrétisation de ces projets permettra une réduction des émissions industrielles de gaz à effet de serre de plus de 137 000 tonnes de CO2eq par an.

800 000 M€ d'aides pour les Carrières Chouvet (Oise)

 

La PME de 30 salariés qui extrait des matériaux pour le BTP transporte ces matériaux depuis ses carrières vers les sites de traitement pour une consommation annuelle de 260 000 litres de carburant. L'idée de ses dirigeants a donc été d'investir dans une nouvelle installation directement sur le site d'extraction pour limiter les déplacements et faire baisser ainsi de 30% des émissions de GES pour 300t équivalent CO2 de moins par an. Un projet de 3 M€, soutenu par l'Etat à hauteur de 800 000 €.

 

Bouyer Leroux se met à la biomasse

 

Le leader français des briques de mur, briques de cloison et conduits de fumée en terre cuite va équiper sa chaîne de production de Mably (42) d’une ligne de préparation de porosant (biomasse finement broyée - inférieure à 3mm - que l’on injecte dans la terre avant l’étape de broyage apportant ainsi son rôle d’apport calorifique durant la combustion) à partir de plaquettes forestières et de bois en fin de vie et adapter son four de cuisson avec des injecteurs sciure permettant de remplacer les rampes gaz dans sa partie haute température. Ce projet permettra de couvrir 53% des besoins thermiques du site et d’éviter les émissions d’environ 8 370 tonnes de CO2 d’origine fossile par an.

 

La concrétisation des 99 projets déjà retenus permettra une réduction globale d’environ 1,3 million de tonnes de CO2eq par an des émissions de l’industrie française.

Une dernière relève pour les appels à projets « Efficacité énergétique et décarbonation des procédés », « Chaleur CSR », et « Chaleur biomasse » aura lieu le 14 octobre 2021.

En parallèle, le guichet opéré par l’Agence de services et de paiement (ASP) de l’Etat reste ouvert et son périmètre a été élargi en mai 2021 à de nouveaux matériels permettant la décarbonation de procédés industriels. Il permet de soutenir, selon la taille de l’entreprise, de 30% jusqu’à 50 % des coûts des investissements dans des projets d’efficacité énergétique d’un montant de moins de 3 millions d’euros.

Commentaires

France Relance : nouveaux lauréats pour les dispositifs de soutien à la décarbonation de l’industrie

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil