En direct

France-Portes supprime 123 emplois

Defawe Philippe |  le 09/05/2005  |  France Produits et matérielsSecond œuvreHaut-RhinCorrèze

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France
Produits et matériels
Second œuvre
Haut-Rhin
Corrèze
Mayenne
Gard
Gers
Valider

Le groupe de menuiserie va réduire ses effectifs de 21%, en fermant son usine de Blotzheim (Haut-Rhin) et son site de distribution d'Alès (Gard).

Les portes, qui sont actuellement fabriquées à Blotzheim (près de l'aéroport de Bâle-Mulhouse), le seront à l'avenir dans les autres sites français que le groupe entend conserver, à Ussel (Corrèze), Argentré (Mayenne) et Eauze (Gers).
Les sites d'Ussel et Argentré seront "maintenus et renforcés grâce à des investissements conséquents", et 40 emplois y seront créés, promet la direction de la société.

"France Portes s'engage, dans la mesure du possible, à proposer à tous les salariés concernés une offre de poste en interne, et, le cas échéant, à les accompagner dans une solution de reclassement externe", précise le groupe.

L'entreprise explique cette réorganisation par un marché "en faible progression", en "situation structurelle de surcapacité" et où "la pression s'accroît de plus en plus sur les prix".

France-Portes est une filiale depuis 1998 du fabricant américain de portes et fenêtres Jeld-Wen. Le groupe emploie plus de 20.000 employés dans le monde.






Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil