En direct

En France, la construction de logements s'oriente vers une année de repli
Alors que le logement collectif avait mieux résisté en début d'année que l'individuel, le déclin des permis de construire est particulièrement marqué au dernier trimestre: leur nombre recule de plus de 17%. - © © Flickr

Analyse

En France, la construction de logements s'oriente vers une année de repli

Florent Maillet, avec AFP |  le 29/10/2018  |  BâtimentLogement socialLoi ElanFPIConjoncture immobilier

Le nombre de mises en chantier a encore creusé son recul entre juillet et septembre 2018, annonce le ministère de la Cohésion des territoires. Le «choc d’offre» promis par la majorité gouvernementale à travers la loi Elan ne devrait pas produire ses effets à court terme.

Le troisième trimestre 2018 confirme la tendance observée –et redoutée dans tout le BTP- depuis quelques mois : la baisse de la construction de logements en France, sensible depuis le début de l’année, s’accélère.  Et elle frappe désormais immeubles comme maisons individuelles, donnant corps à la crainte d’une année de repli.

Publiés ce lundi 29 octobre 2018, les derniers chiffres en date du ministère de la Cohésion des Territoires témoignent en effet d'un recul des permis de construire (-10,2%) comme des mises en chantier (-7,9%) entre juillet et septembre, par rapport à un an plus tôt. Les deux catégories avaient déjà décliné au premier semestre après une année 2017 florissante, certes.

Sur le même sujet Pourquoi le marché du logement neuf se dégrade soudainement

"Même si ça reste à un niveau élevé, c'est une tendance qui n'est clairement pas bonne", réagit Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). "C'est de nature à nous inquiéter."

Immeubles et maisons individuelles


Le déclin frappe les deux grandes catégories de logements, les immeubles et les maisons individuelles, malgré un redressement dans le cas particulier où elles sont comprises dans un projet immobilier plus large.

Sur le même sujet Maisons individuelles: les constructeurs revoient leurs prévisions à la baisse

Dans le premier cas, alors que le logement collectif avait mieux résisté en début d'année que l'individuel, le déclin des permis de construire est particulièrement marqué au dernier trimestre: leur nombre recule de plus de 17%.

"On a une grande majorité de communes où les maires sont attentistes et n'accordent pas suffisamment de permis", met en avant Alexandra François-Cuxac, évoquant des raisons politiques, avec l'approche des municipales de 2020, comme économiques, au moment où le gouvernement est notamment en train de supprimer la taxe d'habitation sans définir clairement la compensation pour les communes.

Le poids de la commande de logements sociaux

Une autre raison est avancée par les acteurs du logement social, gros client de nouveaux immeubles: les économies demandées par le gouvernement, à hauteur de 1,5 milliard d'euros par an, n'encouragent pas les projets.

"Les mesures de réorganisation du secteur HLM (...) expliquent en bonne partie la baisse des ventes en bloc aux bailleurs sociaux", jugeait l'économiste Olivier Elluère, spécialiste de l'immobilier chez Crédit Agricole, dans une note publiée avant les chiffres du 29 octobre.

Confronté à cette tendance depuis plusieurs mois, le gouvernement s'abstient de commenter les chiffres de la construction avant la fin de l'année, sur la même ligne que pour d'autres indicateurs, comme le chômage.

Fiscalité élevée

Interrogé à la mi-octobre, le ministre du Logement, Julien Denormandie, reconnaissait toutefois que les réformes du gouvernement ont pu créer des "interrogations" et susciter des "décalages de projets".

L'exécutif insiste plutôt sur sa « loi logement », la loi dite Elan, qui vient d'être adoptée par les parlementaires mais fait encore l'objet de recours au Conseil constitutionnel. Laquelle vise à créer le contexte nécessaire pour construire plus de logements en simplifiant les règles. "Mais l'effet sur la construction et la vente de logements de ce choc d'offre sera très graduel et mesuré à l'horizon 2018-2019", prévient Olivier Elluère.

Maisons individuelles : le boulet des aides


De plus, parallèlement au déclin amorcé de la construction d'immeubles, l'économiste souligne que d'autres mesures du gouvernement contribuent à faire reculer le nombre de nouvelles maisons individuelles.

Sur ce terrain, c'est notamment l'annonce fin 2017 par le gouvernement de la réduction du périmètre géographique de plusieurs aides budgétaires et fiscales à la propriété, comme le prêt à taux zéro (PTZ), qui est en cause et particulièrement critiqué par le secteur du bâtiment.

"Le repli des ventes de neuf constaté dans les maisons individuelles en 2018 est en bonne partie dû à l'effet PTZ", juge Olivier Elluère, notant par ailleurs que la demande ne peut plus être soutenue par un déclin de taux de crédit déjà très bas.

Le marché "perturbé"

De son côté, l'exécutif assure au contraire avoir donné plus de visibilité aux acquéreurs: s'il a recentré ces aides, il les a aussi prolongées pour plusieurs années. "Ces soi-disant aides perturbent énormément le marché", a souligné ce 29 octobre Nordine Hachemi, PDG du promoteur Kaufman & Broad, sur la radio BFM, jugeant qu'elles n'étaient là que pour compenser une fiscalité trop importante sur l'ensemble du logement.

"Le point numéro un, c'est comment revenir à une fiscalité raisonnable",  a-t-il conclu. "Du coup, on n'aurait plus besoin de tous ces dispositifs qui changent en fonction des majorités politiques et déstabilisent le marché en permanence."

Commentaires

En France, la construction de logements s'oriente vers une année de repli

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur