En direct

Framatec met du génie dans ses charpentes métalliques
L’entreprise familiale de 80 salariés conçoit, cette année, la charpente d’un phare de 40 mètres qui sera érigé aux Bahamas. - © ARNO PAUL / LE MONITEUR

Framatec met du génie dans ses charpentes métalliques

Philippe Bohlinger |  le 21/09/2018  |  ChantiersPMEBureau d'étudesCharpente métallique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Chantiers
PME
Bureau d'études
Charpente métallique
Valider

Dotée d'un bureau d'études, la PME vosgienne s'est positionnée sur le créneau des structures complexes. Au programme, gros chantiers et grands comptes.

La structure métallique de l'ascenseur panoramique du nouveau palais de justice de Paris a été conçue, fabriquée et montée par Framatec. La PME de Dinozé (Vosges), en périphérie d'Epinal, est intervenue sur ce géant de verre et d'acier en sous-traitance d'Arelia (Bouygues Bâtiment Ile-de-France) pour assembler 200 tonnes de charpentes entre 36 et 160 mètres de hauteur. Elle est allée jusqu'à imaginer des plates-formes coulissantes permettant à ses compagnons de travailler en façade. L'ancienne Société des constructions métalliques de Dinozé, reprise en 1985 par Gino Luigi Pisani, progresse au rythme d'un chantier de cette envergure par an. En 2016, c'était le mât et l'ossature de la coiffe de la tour Incity, l'immeuble de grande hauteur dominant la sky-line de Lyon. Cette année-ci, son bureau d'études de quatre ingénieurs et six dessinateurs projeteurs a amorcé la conception de la charpente d'un phare de 40 mètres qui sera érigé aux Bahamas pour le compte d'une société de croisière.

Réorientation stratégique. L'entreprise familiale de 80 salariés (13,5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017) a su changer de cap à temps, sentant le vent tourner sur son marché « historique » des ossatures simples pour bâtiments industriels et commerciaux. « Nous avons réorienté notre stratégie vers les structures complexes et les produits spéciaux mécano-soudés, autrement dit vers les marchés qui intègrent une notion d'études », expose Gino Luigi Pisani, président de Framatec. Résultat : 80 % des charpentes fabriquées par l'entreprise à Dinozé - et revêtues de traitement de surface dans l'atelier de Rambervillers (Vosges) - sont mises au point par son bureau d'études. La société se fournit en profilés laminés acier auprès du géant ArcelorMittal. Elle est par ailleurs capable d'aller au-delà des dimensions standards en fabriquant elle-même, à la demande, des profilés reconstitués soudés (PRS).

Opportunité nucléaire. Avec l'arrivée en 2011 d'Anthony Pisani, diplômé de l'Ecole spéciale des travaux publics du bâtiment et de l'industrie de Paris, Framatec a franchi un cap en se positionnant sur le marché à forte valeur ajoutée du nucléaire. La société avait déjà posé un pied dans l'énergie via son activité de « parachèvement », à savoir la fabrication, sans études ni assemblage, d'ossatures complexes destinées au grand export pour les bâtiments abritant des turbines à gaz.

Le fils du président de Framatec a saisi l'opportunité du programme de sécurisation post-Fukushima d'EDF, et notam ment de l'équipement des centrales en groupes diesel d'ultime secours. L'entreprise va livrer cette année au français Ortec cinq passerelles à claires-voies destinées à faire entrer ces groupes dans leurs enceintes, à proximité des réacteurs. A partir de septembre, elle va également réaliser pour Bouygues Construction Services nucléaires l'ossature anti-tornades de ces mêmes enceintes pour les centrales normandes de Flamanville, Penly et Paluel.

« Travailler pour des grands comptes constitue une sécurité financière, mais implique d'améliorer sans cesse notre compétitivité », tempère Gino Luigi Pisani. A cette fin, le dirigeant va exploiter une réserve foncière de 3 hectares afin d'agrandir son entreprise.

------------------------------------------------------------------

80 % des ossatures conçues en bureau d'études.
4 ingénieurs structure et 6 dessinateurs-projeteurs.
13,5 M€ de CA en 2017, répartis en : ossatures simples, 15 % ; structures complexes, 25 % ; nucléaire, 25 % ; parachèvement, 25 % ; passerelles et ponts, 10 %.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur