En direct

FRAC de Marseille : comment tiennent les panneaux de verre ?
Le FRAC Paca - © © Kuma Associates Europe

FRAC de Marseille : comment tiennent les panneaux de verre ?

le 09/09/2013  |  fracmarseilleAcierBétonOssatureBouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
fracmarseille
Acier
Béton
Ossature
Bouches-du-Rhône
Technique
Gros œuvre
Produits et matériels
Valider

Imaginé par Kengo Kuma, ce bâtiment revêt un habit de verre, avec une façade de 1700 panneaux en verre émaillé sur 5 étages, qui laisse entrevoir la vie intérieure du site. Suspendus par une ossature en acier galvanisé innovante, montée en applique sur des parois en béton, ces panneaux constituent un brise-soleil moderne et unique. Mais comment tiennent-ils ?

Pour ce projet, les panneaux de verre émaillé devaient bénéficier d’une fixation invisible, les chevilles FZP-G-Z de fischer ont donc été retenues car ce sont des ancrages non traversants spécialement dédiés au verre de sécurité trempé et au verre de sécurité feuilleté.

Percé de 4 trous sur la face arrière, chaque panneau de verre a été vissé à l’ossature déportée, composée d’aiguilles dont les longueurs étaient variables, par 4 chevilles FZP 15x17,5 M8/30 G-Z, des fixations à dépouille arrière en acier inoxydable dont le perçage ne traverse pas le verre. Idéales pour ce projet, ces chevilles s’expansent dans le trou en face arrière du panneau en verre. Une fois verrouillée, elle constitue un système de fixation dépourvu de pression sur le support puisqu’elle est installée dans un forage à verrouillage de forme prépercé.

La cheville à expansion FZP-G-Z de fischer
La cheville à expansion FZP-G-Z de fischer - © © fischer

De la résine FIS V a ensuite été injectée afin de combler l’espace entre l’ancrage et les parois du forage réalisées dans le verre.

Cette contrainte technique associée à une importante pression de vent de 1800 Pa, a constitué un véritable challenge pour toutes les personnes ayant participé au dimensionnement.

Au total, pas moins de 6 750 ancrages sur l’ensemble du bâtiment ont été utilisés pour la fixation des panneaux en verre. De plus, ce chantier a nécessité la participation du service technique de fischer pour la rédaction de l‘Appréciation Technique d’Expérimentation pour la gamme ACT, et de la division des Systèmes Dédiés pour la commercialisation du produit et le suivi du projet. Enfin, l’utilisation des chevilles FZP-G-Z a permis de préserver l‘esthétisme de la façade.

Commentaires

FRAC de Marseille : comment tiennent les panneaux de verre ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur