En direct

Four à pain et tubes de cuivre : l'imagination d'un artisan breton
Boulangerie - © © Centre d'information du cuivre

Four à pain et tubes de cuivre : l'imagination d'un artisan breton

Pierre Pichère |  le 08/07/2014  |  ImmobilierFormationArtisans

Le plombier-chauffagiste Stéphane Morvan achève une installation originale. Des tubes de cuivre serpentent au-dessus d'un four à bois, produisant l'eau chaude sanitaire.

Il y a un peu plus d'un an, un boulanger s'installe à côté de chez Stéphane Morvan, artisan électricien plombier chauffagiste à Quessoy, dans les Côtes-d'Armor. Il travaille à l'ancienne, cuisant son pain dans un four à bois avec briques réfractaires. Il prend contact avec Stéphane Morvan pour moderniser l'installation de production d'eau chaude sanitaire. "Philippe Rouxel, le boulanger, voulait pousser l'esprit bio en s'appuyant sur l'artisanat local, explique Stéphane Morvan. En discutant, nous avons pensé à récupérer la chaleur de son four à gueulard."

Le choix du cuivre

L'artisan se documente et s'oriente vers le cuivre. "Il s'agissait d'un essai, d'une expérience. Ca aurait pu tout autant ne pas fonctionner !", détaille-t-il. Mais il a trouvé la bonne articulation. En partie haute du four, il a déroulé 95 m de tubes de cuivre de 14 mm de diamtre. Ils reposent sur 10 cm de sable, qui les séparent de la brique réfractaire. "J'ai demandé à ce que ne soit pas du sable de mer, bien trop corrosif pour le cuivre", précise Stéphane Morvan. Une exigence utile dans ce village situé à moins de 10 km de la côte bretonne.

Tubes de cuivre sur lit de sable
Tubes de cuivre sur lit de sable

150 °C

Dans les tubes circule de l'eau. Celle-ci récupère une partie de la chaleur emmagasinée dans les briques, puis aliment un ballon échangeur à double paroi, de 200 litres. En deux heures, tout est chaud, contre au minimum quatre heures avec un ballon électrique. "L'eau monte à 150 °C", explique l'artisan. L'inertie est telle que le système produit encore de l'eau chaude sanitaire même après plusieurs jours d'inactivité de la boulangerie.

Chauffage

"Mon seul regret, indique l'artisan, c'est de ne pas avoir proposé une installation qui assure aussi le chauffage des locaux. Le circuit actuel produit bien trop pour seulement l'eau chaude sanitaire. Il y aurait de quoi alimenter un ballon tampon de 1 000 litres !"

Pour couvrir aussi les besoins de chauffage, deux solutions : utiliser l'eau qui chemine dans les tubes de cuivre pour alimenter un plancher chauffant ou des radiateurs, ou alors installer une VMC double flux juste à l'arrière du four. Vu la chaleur de l'air, cet appareil capterait une quantité très importante de calories gratuites. Peut-être une seconde phase de chantier dans quelques années pour Stéphane Morvan.

Commentaires

Four à pain et tubes de cuivre : l'imagination d'un artisan breton

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur