En direct

Formation Le début d'une ère nouvelle pour le GFC

DOMINIQUE LE ROUX |  le 05/02/1999  |  Formation continueApprentissage BTPArtisans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Formation continue
Apprentissage BTP
Artisans
Valider

1999 est l'année d'achèvement de la réorganisation du groupe GFC / Aref. Pour la première fois, un programme coordonné d'études a été défini.

« Les organisations d'employeurs et de salariés décident que la phase de transition nécessaire à la réorganisation du GFC et des Aref est terminée ». Ainsi débute le relevé de décision du 17 décembre 1998 dans lequel les partenaires sociaux prennent acte de l'analyse action effectuée par le cabinet Bernard Brunhes et des recommandations formulées par le comité de réorganisation. Ils confient au GFC le soin de mener à bien la réorganisation du système de formation et de rendre opérationnel l'accord du 6 novembre 1997 qui délimite les compétences des différents acteurs : les deux Opca (*), bâtiment et travaux publics, fixent des priorités de formation, le GFC manage et coordonne l'activité des 24 Aref, lesquelles assument au niveau régional leur mission de service de proximité au service des entreprises de 10 salariés et plus.

Trois grands chantiers attendent le GFC en 1999

Il doit tout d'abord mener à terme la réforme informatique, simplifier les tâches administratives et rationaliser les procédures d'instruction et de suivi des dossiers de formation. Ce sont là trois sources potentielles de « gains de productivité ». L'enjeu est vital compte tenu de la diminution de la dotation que les deux Opca allouent au groupe GFC-Aref pour fonctionner.

Ensuite, le GFC devra s'assurer que chaque Aref remplit les missions qui lui sont déléguées par les Opca (information et sensibilisation des entreprises, relation avec l'offre de formation, financements).

Enfn, le GFC devra à l'avenir s'imposer comme tête de réseau, centre de ressources, en un mot organiser et animer les 24 Aref, fixer des règles communes.

Première manifestation de son nouveau rôle, le GFC a bâti avec les Opca et les Aref le premier programme coordonné d'études. Depuis cette année, les Aref ont perdu la collecte du « 10 % » qui leur permettait de financer leurs propres études. Dorénavant, le GFC demande à chaque Aref ses projets d'études, en fait la synthèse et coordonne les thèmes. Une centaine d'études ont été répertoriées pour 1999 et classées en six axes (ci-contre). Les deux Opca ont dégagé un budget de 21 millions de francs pour les financer (14 pour l'Opca bâtiment, 7 pour l'Opca TP), répartis à raison de 15 millions de francs pour des études régionales et 6 millions de francs pour des projets nationaux.

(*) Organisme paritaire collecteur agréé.

Les six axes d'études pour 1999

Le groupe de suivi GFC/Aref a arrêté six axes d'études, d'ingénierie et d'expérimentation :

Observatoires régionaux et formation continue.

Activité de conseil en formation.

Connaissance des besoins de formation sur la région.

Qualité de l'offre de formation.

Orientation des jeunes.

Evaluation, validation et reconnaissance des acquis professionnels.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur