En direct

FORMATION L'Institut européen de la qualité a formé 1000 qualiticiens en dix ans

EMMANUELLE N'HAUX |  le 04/06/1999  |  Apprentissage BTPFormation continueEntreprisesQualitéFormation BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Apprentissage BTP
Formation continue
Entreprises
Qualité
Formation BTP
Allier
France entière
Europe
Technique
Valider

En un an, le réseau des Instituts européens de la qualité totale (Ieqt) forme des bac + 2 à la qualité dans quatre options dont le BTP. Plus de 1 000 qualiticiens ont été diplômés en 10 ans.

Le 9 juillet, le réseau des Instituts européens de la qualité (Ieqt) fêtera son dixième anniversaire. « A l'époque, un certain nombre de partenaires comme la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement et la chambre de commerce de Vichy, ont fait le constat que les chefs d'entreprises avaient besoin de techniciens susceptibles de prendre en charge la qualité, explique Francis Chollet, directeur de l'Ieqt. C'est ainsi qu'à été créée l'école de la qualité ».

Basée sur le secteur industriel, la formation s'est ouverte à d'autres secteurs dès 1990. « Nous avons intégré les options dans les domaines des services, de l'agro-alimentaire puis du BTP », précise-t-il. Parallèlement à l'ouverture d'options, le réseau s'est étoffé et compte aujourd'hui cinq instituts en France et un en Grande-Bretagne.

Accessible à des titulaires d'un bac + 2, la formation d'un an est sanctionnée par un diplôme d'études supérieures de qualiticien (Desq), homologué niveau III (bac +2). « Ce cursus comprend vingt semaines de cours et dix-sept semaines de stages en entreprises. Les étudiants peuvent suivre cette formation en alternance », explique-t-il. Près de trois cents élèves sont accueillis chaque année en formation initiale.

Les Ieqt proposent également deux formations complémentaires en un an sanctionnées par un diplôme universitaire spécialisé, niveau bac + 4. Sortie major de la première année en option BTP en 1995, Elodie De Clecq a suivi l'option « Management de l'environnement, du risque industriel et de la sécurité ». Sa poursuite d'études a été motivée par « l'envie de s'ouvrir à d'autres secteurs d'activité ». Aujourd'hui, elle est formatrice de la société SHS, entreprise de conseil et formation en sécurité du travail pour les entreprises industrielles. « Si je ne mène pas d'actions qualité, confie-t-elle, je me sers des outils d'animation des groupes appris pendant ma formation ». En dix ans, les Ieqt ont diplômé près de 1 000 qualiticiens, dont plus de 10 % dans l'option BTP.

Une formation qui suit les besoins de la profession

« Jusqu'à présent, les besoins des entreprises de construction dans le domaine de la qualité se situaient au niveau de la préparation et de la maîtrise de chantier. Aujourd'hui, ils ont évolué et concernent l'ensemble du cycle de vie du bâti. De plus en plus d'entreprises s'engagent vers les grandes dispositions de certification et de normalisation », souligne-t-il. Tous les ans, Daniel Philippe, directeur technique qualité de la Sade recrute ou prend des stagiaires issus de l'Ieqt. « Nous avons embauché six jeunes de cette école comme animateur qualité et avons quatre stagiaires. Ils travaillent dans nos agences soit pour préparer la certification, soit pour faire des audits quand elles sont déjà certifiées », indique-t-il.

Benoît Cussac, diplômé en 1996 a conduit le projet de certification de l'entreprise Domas dans laquelle il occupe le poste de responsable Qualité. « Monter un projet de certification Iso 9002 revient à mettre en place une organisation d'entreprise qui répond à la satisfaction des clients, explique-t-il. Après avoir défini le fonctionnement général de l'entreprise, j'ai rédigé un manuel d'assurance qualité, présenté à l'organisme de certification pour audit. L'autre volet de mon travail est de faire passer le message sur le terrain et de veiller à la bonne application des procédures ». Une fois sa mission de certification achevée, le responsable qualité cumule souvent d'autres fonctions comme la prévention et la sécurité.

Tanguy Claudel, partage son temps entre la qualité et la sécurité pour le compte de deux entreprises distinctes. « Je travaille quinze jours par mois chez Effisol, entreprise qui réalise des travaux spéciaux (micro-pieux et réhabilitation d'ouvrages visitables), et quinze jours chez Vetra, entreprise spécialisée en VRD, assainissement. Je suis chargé d'emmener ces deux entreprises vers la certification Iso 9002. Chez Vetra, je passe la moitié de mon temps sur le domaine de la sécurité. Je veille au respect de la législation et des dispositions prises par l'entreprise et prépare des sessions de formation, par exemple à destination des chauffeurs d'engins », explique-t-il.

La refonte des normes qualité en fin d'année prochaine et le projet de certification Sécurité, prévu à la même époque, devraient ouvrir des bonnes perspectives pour tous ces diplômés.

Contact : Ieqt Vichy, tél. : 04.70.30.41.46.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur