Le moniteur
Formation des artisans : le grand raté
FAFCEA

Formation des artisans : le grand raté

Pierre Pichère |  le 26/02/2019  |  Formation BTPEntreprisesVie du BTPCapeb

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Formation BTP
Entreprises
Vie du BTP
Capeb
Valider

Le Fonds d'assurance formation des chefs d'entreprise artisanale (Fafcea) ne pourra plus financer la formation des artisans à compter du 15 mars 2019. Une situation découlant du transfert de cotisations à l'Urssaf.

Voilà ce qui s'appelle un raté. Après un déficit de 32 millions d'euros en 2018, le Fafcea (Fonds d'assurance formation des chefs d'entreprise artisanale) est contraint de suspendre le financement de la formation des artisans le 15 mars prochain. Toute demande déposée après cette date ne pourra être prise en compte. Une situation qui découle du transfert de la collecte à l'Urssaf, découlant de la loi "Travail" (1) de 2016 et effectif depuis le 1er janvier 2018. De forme associative, le Fafcea est piloté par l'U2P et la CPME, et finance la formation de l'ensemble des chefs d'entreprise artisanale de France, dont la majorité issue de la construction.

Dans son communiqué, le Fafcea signale que "170 000 entreprises artisanales cotisantes répertoriées dans les fichiers du Trésor public ont inexplicablement disparu des fichiers Urssaf lors de ce transfert de collecte, et ne sont toujours pas identifiés à ce jour.

" Résultat, au lieu des 72 millions d'euros collectés en 2017, seuls 33,8 millions ont été collectés par l'Urssaf en 2018, ce qui explique le déficit colossal enregistré l'an dernier. Résultat, seules les demandes validées avant le 15 mars feront l'objet d'une prise en charge.

Mobilisation

Les organisations professionnelles dont la Capeb et l'U2P, mais aussi CMA France sont émues de cette situation qu'elles jugent inacceptable.

Ainsi, dans un communiqué, le président de CMA France, Bernard Stalter, estime que « cette situation est incohérente : la réduction de la collecte supprime le droit à la formation des artisans alors même qu’on est l’année de la mise en œuvre de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui met l’accent sur la formation. »

(1) Loi n° 2016-1088 du 08 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels

Commentaires

Formation des artisans : le grand raté

Votre e-mail ne sera pas publié

Lacat

27/02/2019 07h:50

À L image DE nos politiques!!!

Votre e-mail ne sera pas publié

Francisca

27/02/2019 21h:28

C est une honte , le gouvernement met l accent sur la compétitivité de nos entreprises, la formation ! Et aujourd’hui tous s effondre. Les artisans ne pourrons plus se former , les centres de formation ne pourront plus existé. Est ce que le gouvernement mesure les conséquences de se fiascos. De toute ces emplois remis en question. Je suis un centre de formation et je ne peux plus continuer mon activité professionnelle. On nous a demandé d être DATADOCK ça été fait et pourquoi, pour en finir . Merci le gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

sofiasof

05/03/2019 14h:34

cet article ne prend pas en compte le regroupement du FAFCEA avec le secteur 10 en attente de décision "Les agréments des 20 OPCA ont expiré au 31 décembre 2018. Un agrément provisoire en qualité d’OPCO est attribué aux ex-OPCA à compter du 1er janvier 2019 et ce jusqu’à l’agrément définitif des nouveaux OPCO au plus tard au 1er avril 2019." https://travail-emploi.gouv.fr/ministere/acteurs/partenaires/article/les-operateurs-de-competences-opco En ce qui concerne le FAFCEA il rejoindra sans doute le secteur 10:OPCO des services de proximité et artisanat l’ OPCO PEPSS,

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur