En direct

Formation continue L'Afpa se positionne sur le marché privé

DOMINIQUE LE ROUX |  le 17/01/1997  |  Apprentissage BTPMarchés privésFormation continueCollectivités localesQualité

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Apprentissage BTP
Marchés privés
Formation continue
Collectivités locales
Qualité
Entreprises
Haute-Garonne
Rhône
Réglementation
Technique
Valider

-Pour mieux coller au marché de la formation continue, les directions techniques de l'Afpa (1) ont été regroupées en 1996 en trois départements sectoriels. -Rencontre avec le département BTP, à Toulouse.

Coller au plus près du marché, tenir compte des besoins des entreprises, y répondre rapidement : c'est devenu aujourd'hui une nécessité pour chacun des organismes qui interviennent sur le très concurrentiel marché de la formation continue. L'Afpa ne fait pas exception.

A sa vocation d'origine, la formation des demandeurs d'emploi, l'Afpa a élargi son champ d'intervention. « Avant, observe Yves Briex, directeur du département BTP de Toulouse, l'Afpa avait une offre de formation stable, pérenne ; c'était dû à un public cible, une demande type, celle de l'Etat. Aujourd'hui, les offres sont multiples et les publics divers ».

Pour y répondre, le département BTP est structuré en deux sous secteurs. L'un, dénommé « Structures et finitions », est consacré au gros oeuvre, aux travaux publics et aux corps d'état traditionnels du second oeuvre ; l'autre traite des « équipements techniques », tels le bois-métal et autres multi-matériaux, le génie climatique, le froid et les équipements immotiques et électriques. « On a voulu croiser une logique de branche et une logique technologique afin de mieux traiter les évolutions de métiers et de technologies ».

Pour être à l'écoute de ces évolutions, existe un système de veille. « Derrière chaque référentiel de formation se cache un référentiel d'activité qui résulte de l'observation socio-économique du marché. Se tromper dans l'analyse de l'emploi, c'est risquer d'apporter une mauvaise réponse de formation, observe Yves Briex. Tous les trois ans, on se pose la question de la validité de nos référentiels d'activité ». La filière bois, la métallerie et la construction métallique seront, par exemple, étudiées cette année.

Des modules capitalisables

De cette analyse du marché découlent des référentiels et des parcours de formation précis, adaptés à la demande des entreprises. Pour cela, L'Afpa conçoit ses formations autour de modules de formation. « On bâtit des employabilités modulaires, c'est-à-dire des unités capitalisables, monnayables, qui correspondent à des savoir-faire identifiés ». Chaque salarié qui entre en formation est évalué et dispose d'un parcours individualisé de formation qui est fonction de son niveau initial et de la demande de son entreprise. Allant plus loin, le département de Toulouse travaille sur des séquences plus fines, appelées les compétences élémentaires.

« Cela nous permet de repérer et de reconnaître plus facilement les savoir-faire et notamment ceux que les salariés ont acquis sur les chantiers ». Une première expérimentation est faite avec le « portefeuille de compétence des maçons ». Derrière ces modules, se profile une nouvelle organisation, plus souple, des centres Afpa qui dispensent les formations.

Bon nombre de centres travaillent aujourd'hui en ateliers permanents, structure flexible qui permet de répondre à une demande de formation dans un délai très bref en tenant compte du niveau du stagiaire et en lui proposant un parcours individualisé de formation. « Aujourd'hui, on a un atelier permanent BTP par région (entre 20 et 40 sites). Cela nous permet d'augmenter le nombre de stagiaires avec des capacités d'accueil moindres. Avec le même dispositif, on doit répondre à diverses demandes de formation émanant de clients différents (Etat, entreprises, collectivités locales...) ».

L'Afpa veut aller plus loin. En relation avec le GFC-BTP, le département BTP peaufine son projet « Edifice BTP », charte qualité des ateliers permanents. « Nous, bureau d'études, nous labellisons l'atelier de formation Edifice BTP et le GFC le reconnaît comme satisfaisant à ses critères de qualité. Cela nécessite toute une expertise de notre système de formation ». Un vaste chantier lorsque l'on sait que l'Afpa offre 531 sites de formation BTP, représentant 14 345 postes de travail et occupant 1 104 formateurs.

Des banques de données

Cette démarche qualité nécessite une profonde évolution des outils et des méthodes de formation. « La plupart des ouvriers du BTP sont de niveau V (CAP, BEP) et ont une faible culture de l'écrit. On doit adapter notre pédagogie à ce public ». Les outils multimédia offrent ici des possibilités que n'hésite pas à utiliser l'Afpa.

Voltaire (2), CD-Rom consacré à la maçonnerie et à la construction en béton armé, est un de ces nouveaux outils. Un second CD-Rom est en préparation sur la réglementation Gaz. « Le CD-Rom permet l'utilisation de l'image, on peut s'arrêter sur un geste professionnel. Aujourd'hui, 30 sites utilisent Voltaire qui peut être utilisé directement par les entreprises ».

Pour les formateurs, l'Afpa travaille à des banques de données illustratives élémentaires (BDIE), intégrant photos, vidéos, schémas dans lesquels puise le « formateur afin de construire sa propre pédagogie, de l'adapter à ses stagiaires et de pouvoir les évaluer en cours et à l'issue de la formation. Une révolution du métier de formateur ». L'outil pédagogique de demain, est-on persuadé à Toulouse.

(1) Association pour la formation professionnelle des adultes. (2) «Le Moniteur» du 29 novembre 1996, p. 65.

L'Afpa en chiffres

- 211 centres Afpa de formation et 164 sites d'orientation et de bilan.

- 3 départements sectoriels : l'industrie à Lyon, le tertiaire à Neuilly-sur-Marne et le BTP à Toulouse,

- 155 400 stagiaires selon les estimations pour 1996, dont 105 400 demandeurs d'emploi et 50 000 salariés.

- 64,9 millions d'heures de formation en 1995 (dont 15,5 dans le BTP).

TABLEAU : BTP : UN QUART DE L'ACTIVITE DE L'AFPA En pourcentage des heures stagiaires travaillées

Part de l'Afpa sur le marché du BTP par secteur d'activité

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur