Le moniteur
Vincent Mayot appelle les communes de France à réserver à la nature une emprise égale à celle de Notre-Dame de Paris. - © Vincent Mayot
Insolite

"Forêts de Notre-Dame": l’appel de Vincent Mayot

Laurent miguet |  le 27/05/2019  |  Paysagistes concepteursBiodiversitéReconstruction Notre-DameMonument historique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
Paysagistes concepteurs
Biodiversité
Reconstruction Notre-Dame
Monument historique
Valider

Réserver l’emprise de Notre-Dame à la nature, dans chacune des 36 000 communes de France : le paysagiste Vincent Mayot lance l’idée, relayée et amplifiée par Gilles Clément, son ancien professeur à l’école du paysage de Versailles.

Le projet des « Forêts de Notre-Dame » part en campagne dans les communes de France : sous cet intitulé, le paysagiste bourguignon Vincent Mayot a dessiné le périmètre de la nef de Notre-Dame de Paris, coiffée jusqu’au 15 avril dernier d’une charpente connue sous le nom de forêt.

Pour marquer l’après incendie, « ce moment particulier de notre histoire », le concepteur propose de laisser la nature et le temps opérer leur travail de régénération, pour constituer un réservoir de biodiversité de 36 000 fois 6000 m², soit une mosaïque de 216 km² de forêts primaires, témoins de l’anthropocène.

Poètes

Vincent Mayot et Leila Toususaint, cogérants de l'agence de paysage éponyme à Dijon

« Vincent Mayot est un vrai poète, chose rare ! », s’exclame Gilles Clément, interrogé sur l’initiative de son ancien élève, devenu cogérant de l’agence Toussaint & Mayot à Dijon et Paysagiste conseil de l’Etat dans le Territoire-de-Belfort. Le professeur n’est pas prêt d’oublier la soutenance du mémoire de Vincent Mayot sur le vent et le paysage, en 1998.

« Il a prélevé des graines d'érables (les samares), les a peintes en rouge, puis il est monté à la Tour Eiffel et il les a jetées. Elles ont tourbillonné, ce sont des sortes d'hélices d'hélicoptères. Ensuite il est allé voir où elles avaient atterri. Ce travail portait sur la puissance du vent dans le voyage des plantes, sujet important et crucial aujourd'hui ».

Une serre enivrante

Heureux de relayer une idée qui contribue à « conjurer le mauvais sort des incendies », Gilles Clément ajoute sa propre proposition : « Je ferais volontiers une serre de Notre-Dame, la plus grande de Paris, avec des arbres et des lianes profitant de cette lumière (enfin venue), pour faire pousser de la vigne destinée au vin de messe ».

Des visions oniriques de Vincent Mayot et Gilles Clément, retenons le sourire, comme outil des paysages de la résilience.

Commentaires

"Forêts de Notre-Dame": l’appel de Vincent Mayot

Votre e-mail ne sera pas publié

Arnauld Delacroix

06/06/2019 10h:51

Bonjour,Merci pour cette belle proposition.Peut-on avoir un petit document que l'on pourrait présenter à nos maires?Bien cordialement, Arnauld Delacroix.Agence TALPA

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur