En direct

Football : les stades de France doivent faire leur mue
A g. le stade Léon Bollée du Mans, sera remplacé par la futuriste MMAréna (à d.) - ©

Football : les stades de France doivent faire leur mue

Pouthier Adrien |  le 25/11/2008  |  France Architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Réalisations
Architecture
Valider

Trop vieilles et trop petites les enceintes de l'Hexagone pénalisent le championnat professionnel et pourraient être un obstacle à la candidature française pour l'Euro 2008.

La dernière fois que la France a accueilli une compétition internationale majeure de football, elle l'a gagnée. C'était bien évidemment la Coupe du monde 98, succès sportif et populaire historique. Le constat brut pousse nécessairement au raisonnement suivant : pour regagner une compétition internationale, autant l'organiser. Voilà donc la France candidate à l'organisation de l'Euro 2016. Et c'est là que les choses se compliquent. En effet, les recommandations de l'UEFA concernant l'organisation, la sécurité des matches et surtout la conformité des stades sont drastiques.
Or, "dans le domaine des stades, nous avons 15 ans de retard", concédait Frédéric Thiriez, président de la Ligue nationale de Football dans son introduction à un document de travail publié par la LFP en février 2008 et intitulé "Nouveaux Stades : top départ".

"Constat lucide"
9 mois plus tard, le "top départ" n'a pas été donné mais la commission "Grands stades Euro 2016" présidée par Philippe Seguin a remis un rapport au Premier ministre François Fillon.
"Constat lucide" de la Commission : la France est en retard sur les autres pays européens. Par exemple, le pays ne compte que cinq stades de plus de 40.000 places quand l'Allemagne en possède 15, l'Italie 12 et l'Angleterre 10. La capacité moyenne en France est de 29.000 places (35.000 en Angleterre, 45.000 en Allemagne). L'âge moyen d'un stade français : 17 ans. Quand, en Angleterre, en Allemagne, en Espagne ou Portugal 4 à 7 nouveaux stades sont sortis de terre depuis 10 ans, en France, seul le stade des Alpes de Grenoble (2006) est flambant neuf, la MMArena du Mans devrait voir le jour en 2012 et les grands stades de Lille et de Lyon eux sont des Arlésiennes... Pour espérer accueillir l'Euro en 2016, il faudra donc, rénover, bâtir, moderniser, agrandir.

"Préconisations"
Et pour accélerer ce mouvement nécessaire, Philippe Séguin ne voit qu'un adjuvant possible : l'initiative privée. Le rapport du premier président de la Cour des Comptes suggère que la construction, l'exploitation et la propriété des stades relèvent de l'initiative privée. Comme l' aconfirmé François Fillon à la remise du rapport "dorénavant ces équipements modernes n'ont plus vocation à être réalisés systématiquement par les pouvoirs publics. La professionnalisation du sport et l'économie qui en découle doit inciter les investisseurs privés à se lancer dans de tels projets", a-t-il ajouté. Aux collectivités "le choix du site, la mise à disposition du foncier, le financement de et la réalisation des accès", aux privés l'exploitation du stade. Pour les y aider, 10 "préconisations" : facilitations administratives, incitations fiscales (baisse de TVA et déduction fiscale pour les entreprises qui donneraient leur nom à un stade), mais surtout "sécurisation juridique" pour éviter le blocage des projets de construction et création d'un fonds de garantie contre les aléas sportifs (un grand nombres de projets reposent en effet sur le versement par le club d'une redevance payée au constructeur avec les recettes de billeterie notamment qui dépend du statut sportif du club...). Dernière idée : encourager l'investissement des particuliers et notamment des supporters. Coïncidence ? Au moment où le rapport portant cette idée était rendu public, L'Equipe révélait les résultats d'une enquête révélant que les places dans les stades français étaient trop peu chères pour que le football français puisse rivaliser avec ses concurrents européens. Même en sport l'argent reste le nerf de la guerre.

Adrien Pouthier

12 projets de grands stades


Ces stades auront une capacité supérieure à 30.000 places.
4 créations
Lille, Lyon, Nice, Strasbourg
4 rénovations
Lens, Marseille, Saint-Etienne, Nancy
4 projets d'aménagements en cas de candidature à l'Euro
Nantes, Rennes, Bordeaux, Toulouse

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur