En direct

Fondations spéciales Chantier en « top and down » dans une dent creuse
PHOTO - Tech85 chantier3 expert.eps - © dr

Fondations spéciales Chantier en « top and down » dans une dent creuse

le 08/02/2007  |  Alpes-MaritimesRéalisationsGros œuvreLogementMaîtrise d'ouvrage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Alpes-Maritimes
Réalisations
Gros œuvre
Logement
Maîtrise d'ouvrage
Principauté de Monaco
Architecture
Valider

A Beausoleil (Alpes-Maritimes), un programme de logements calé entre des immeubles existants est réalisé simultanément en infrastructure et superstructure dans une géologie difficile. Au menu : fondations spéciales, terrassement en taupe et phasage particulier.

En lisière de la Principauté de Monaco, un programme immobilier privé de 21 000 m2 de plancher, Le Monte Cristo, est actuellement conduit par le groupe Franco-Hollandaise. Le projet, implanté à Beausoleil, comprend 134 logements en 2 bâtiments R 4 et R 7 avec 247 places de parking en sous-sol intégrant une voie de desserte de quartier. Il s’agit d’un chantier à fortes contraintes, réalisé dans une dent creuse urbaine, d’emprise réduite (2 500 m2). En dénivelé, le site présente également une géologie incertaine, un mélange de terre et de blocs calcaires fracturés.

Pour le maître d’ouvrage, le défi était double : concevoir au préalable un ouvrage de soutènement sans tirants d’ancrage, compte tenu de la présence de nombreuses constructions avoisinantes ; exécuter ensuite superstructures et infrastructures des deux bâtiments en simultané (méthode top and down à partir d’un plancher de reprise) mais selon un phasage précis pour éviter toute déstabilisation du sous-sol et de l’ouvrage de soutènement.

360 pieux et 52 préfondés. Les travaux de fondations spéciales, confiés à un groupement d’entreprises SFI/Franky, ont été lancés en juin 2004. Ils ont débuté par l’exécution des terrassements généraux, d’une paroi amont et d’une imposante paroi périphérique de 85/90 cm d’épaisseur réalisée à partir de quelque 360 pieux secants et de contreforts de 90 cm d’épaisseur en partie supérieure du terrain. Quelque 52 préfondés métalliques ont été ensuite enfouis dans le sous-sol. Arrivée en octobre 2005 sur cette opération en lots séparés, l’entreprise Dumez Côte d’Azur, chargée du gros œuvre, a alors engagé l’exécution du plancher transfert, suivi du terrassement en taupe et des parois projetées du premier niveau de sous-sol du bâtiment aval, dit « MC2 » par SFI (sous-traitant : Pelligrino). Ce travail souterrain doit être effectué avec de grandes précautions, compte tenu de l’importance des poussées (16 000 t) que doit supporter l’ouvrage. « La méthode consiste à dégager un à un les préfondés, à les enrober de béton puis à les conforter en installant provisoirement des bracons. Ce n’est qu’ensuite que sont lancés le terrassement et la réalisation de la dalle, par phases successives », explique Cyril Dupuy, directeur de travaux de Dumez Côte d’Azur. Parallèlement, en superstructure, l’exécution de deux niveaux de plancher est engagée. Pendant toute la durée de la construction de l’ouvrage (quinze mois pour le gros œuvre), ce mode opératoire est strictement respecté car il permet le blocage des terres en amont par la réalisation des structures aval ; le poids des superstructures venant au fur à mesure contribuer à la résistance au cisaillement des terrains. De plus, un géomètre a régulièrement contrôlé les déplacements.

Sur le chantier, dont l’emprise du premier plancher est équivalente à la surface du terrain, les contraintes sont extrêmes : 22 000 m3 de terrassement à la mini-pelle à réaliser et à extraire du sous-sol, au-dessus de deux grues installées sur les préfondés. Le recours à la ventilation (machines, béton projeté) en sous-sol est obligatoire. « On a mobilisé entre 40 et 50 personnes en pointe avec deux chefs de chantier travaillant en symbiose et une équipe de 35 ans de moyenne d’âge. C’était indispensable », souligne Arnaud Pavio, chef de service chez Dumez Côte d’Azur.

PHOTO - Tech85 chantier1.eps
PHOTO - Tech85 chantier1.eps - © photos remy schejbal/hardphot
PHOTO - Tech85 chantier2.eps
PHOTO - Tech85 chantier2.eps - ©
PHOTO - Tech85 chantier3.eps
PHOTO - Tech85 chantier3.eps - ©
L’EXPERTFrançois Vaugoude, président du directoire du groupe Franco-Hollandaise.

« Une forte culture technique nécessaire »

Pour réaliser un tel projet, il est indispensable que le maître d’ouvrage possède une forte culture technique. Cette opération, qui se trouvait dans une impasse conceptuelle et réglementaire, nous a conduits à repenser la volumétrie du sous-sol par regroupement des parkings. Avantages : 60 places gagnées dont 35 rétrocédées à la ville avec réalisation d’un emplacement réservé ; une mobilisation de la totalité des infrastructures pour participer aux reprises des poussées de terre. Par ailleurs, la conception de l’ouvrage de soutènement sans tirants d’ancrage a permis de lever l’hypothèque des accords des avoisinants, qui en cas de refus pouvait à tout moment bloquer le démarrage des travaux. La complexité de l’ensemble nous a conduits d’autre part à faire appel à un BET de conception et d’exécution pluridisciplinaire (gros œuvre, fondations spéciales et mécanique des sols) de grande compétence.

Ce BET, titulaire d’un contrat direct avec le maître d’ouvrage, a défini les méthodes et les ordonnancements, élaboré les notes de calculs et les plans d’exécution des lots fondations spéciales et gros œuvre qui ont été fournis aux entreprises. Les compétences de celles-ci ont ensuite permis de mener à bien un chantier de 19,5 millions d’euros HT, divisés en trois tiers entre les terrassements/fondations spéciales, le gros œuvre et les autres corps d’état.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Fiche technique

Maître d’ouvrage : groupe Franco-Hollandaise.

Maître d’œuvre d’exécution : Planétude Ingénierie.

Bureau de contrôle : Qualiconsult.

BET fondations spéciales et gros œuvre : Sycomore.

BET sols : Sol Essais.

Entreprises : SFI/Franky, Dumez Côte d’Azur.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur