En direct

FONDATION D'ART PARIS IVE

Laure Carsalade |  le 02/04/2018  |  ArchitectureUrbanismeParisFrance entièreEquipement

OMA -

Le premier édifice parisien signé OMA se lit comme une architecture inversée. Les interdits patrimoniaux protégeant l'enveloppe du XIXe siècle de l'existant ont orienté la solution vers l'intérieur : un ascenseur géant à plateaux multiples devient une machine curatoriale mobile.

La performance est la clef de voûte de la réalisation de Rem Koolhaas pour l'espace de la fondation d'entreprise du groupe Galeries Lafayette, « Lafayette Anticipations », consacré à l'art contemporain sous toutes ses formes. Dans le bâti dense et historique du Marais, en réponse à la flexibilité programmatique de la commande, choisir d'insérer un immense ascenseur motorisé créant des sols variables était un défi.

Une tour mobile pour l'art

Le bâtiment originel, construit en 1892 sur une parcelle de 639 m2 , s'organise en U autour d'une cour. Aujourd'hui traversant, il donne sur deux adresses, la principale, rue du Plâtre, et la secondaire, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie.

Au regard des réglementations patrimoniales, la restauration était le seul geste à entreprendre sur le site qui avait souffert de fonctions successives. Depuis la première idée d'OMA, rejetée en 2012, puis pendant les trois ans de travaux, il aura fallu œuvrer en étroite collaboration avec l'architecte des bâtiments de France, la ville de Paris, et dans le respect du plan de sauvegarde et de mise en valeur du Marais. « Nous avons été contraints de repenser nos ambitions, de réévaluer notre projet que nous avons centré sur un seul élément architectural : l'ascenseur », indique Rem Koolhaas. L'unique démolition autorisée, une dalle de béton, a permis d'élever le cœur battant de l'ensemble, une tour carrée d'exposition, bordée d'une façade intérieure de verre et d'acier de 20 m de hauteur. La surface totale obtenue est de 2 200 m2 , dont 875 m2 d'exposition et 350 m2 d'atelier de production en R-1 pour des artistes en résidence.

La mobilité du bâtiment, sa machinerie de théâtre, a doté le cadre d'exposition d'une étonnante liberté. Elle se [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur