Le moniteur
Fioul domestique : la prime à la casse des chaudières est relancée
Une prime à la casse pour l'achat d'une chaudière économe en énergie - © © Viessmann

Fioul domestique : la prime à la casse des chaudières est relancée

Elisabeth Salles |  le 18/06/2012  |  EnergieEquipementEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Energie
Equipement
Etat
Valider

Initiative conjointe de l’ancien ministère de l’Energie et de la FF3C, l’opération « prime à la casse » des vieilles chaudières sera relancée à partir du 1er juillet pour le second semestre et toute l’année 2013, indique la Fédération française des combustibles, carburants & chauffage dans la dernière édition de son magazine mensuel.

Pour cette réédition, le Syndicat des énergies renouvelables rejoint le dispositif aux côtés de la FF3C ; les chaudières bois seront donc également primées.

Pour le changement d’une chaudière de plus de 15 ans, la prime s’élèvera à 120 euros, au moins, pour l’achat d’une chaudière basse température ; 350 euros, au moins, pour l’achat d’une chaudière à condensation ; et 400 euros pour une chaudière à bois.

C’est en avril 2011 que le dispositif avait été mis en place dans le but d’aider les Français à réduire durablement leur facture de chauffage par l’installation d’une chaudière plus performante.
L’opération a pris fin le 31 décembre 2011. Une enquête menée auprès des professionnels concernés a permis d’estimer à 12 000 ménages le nombre de bénéficiaires de cette opération. La mise en œuvre de cette mesure permettra ainsi d’économiser 80 GWh d’énergie chaque année et d’éviter l’émission de 25 000 tonnes de CO2. Rappelons que le principe de la prime à la  casse repose sur le volontariat d’entreprises distributrices d’énergies dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie.

Dans la même édition du mensuel de la FF3C, son nouveau président, Rémy Guguen, exprime son inquiétude face à un contexte « qui n’incite pas à l’optimisme », avec une baisse inéluctable des ventes qui conduira à de nouvelles cessations d’activités au sein de la profession. Au lieu de 2 000 distributeurs aujourd’hui, elle pourrait bien ne plus en compter que 1 000 en 2020. À cette date, le marché du fioul de chauffage devrait avoir été ramené à 6 millions de mètres cubes par an contre 14 à 15 M.m3 en 2010.

Commentaires

Fioul domestique : la prime à la casse des chaudières est relancée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur