En direct

Finitions et décoration Concilier fonctions esthétiques et techniques

le 29/10/1999  |  Second œuvreProduits et matérielsEquipementCommunication

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Second œuvre
Produits et matériels
Equipement
Communication
Valider

Sommaire du dossier

  1. Sommaire Dossier Batimat du 29/10/99
  2. Interclima-Interconfort Confort et économie d'énergie
  3. Batimat Qualité, environnement et nouvelles technologies de l'information
  4. Rendez-vous à Batimat : Sol, mur et plafond : les tendances et la santé
  5. Rendez-vous à Batimat : La qualité : six jours d'information non-stop
  6. Rendez-vous à Batimat : Bâtiment industriel, production et écologie
  7. Rendez-vous à Batimat : Qualité et certification : mots d'ordre de la maîtrise d'oeuvre
  8. Rendez-vous à Batimat : Le bois et la pierre dans la construction
  9. ISOLATION Pour répondre à la croissance, les industriels renforcent leurs capacités
  10. MATERIAUX DE CONSTRUCTION La reprise est au rendez-vous de 1999
  11. MENUISERIES Le renouveau de la fenêtre bois
  12. FINITIONS Couleur terne cette année pour les revêtements
  13. Table ronde Des produits techniques à mettre en oeuvre plus facilement
  14. Structure A la recherche de systèmes souples et évolués
  15. BOIS Une structure légère assemblée sur site
  16. Dominique Gauzin-Müller*, «Le matériau bois : un composant des structures mixtes»
  17. ACIER Simulations en 3 D pour un multiplexe
  18. Philippe Gensana,* « Le béton autoplaçant en préfabrication : un confort de travail mais une exigence de précision »
  19. Protéger les BHP du feu
  20. BHP et BAP : développer les usages
  21. Enveloppe : Les incidences de la FRT
  22. Enveloppe Dans l'attente de la future réglementation thermique
  23. Vincent Noël*, «La FRT va pousser à harmoniser vitrage et menuiserie»
  24. Des façades de plus en plus réactives
  25. Enveloppe Davantage de liberté pour les concepteurs
  26. José Fontan*, «L'isolation par l'extérieur va se développer»
  27. FACADES ET TOITURE CONTINUES Une coque en zinc pour l'hôpital du Val-d'Ariège
  28. Enveloppe Jean-Claude Burdloff*, La réglementation va améliorer les produits
  29. TRAITEMENT COMPLET DES PONTS THERMIQUES Une solution qui supprime les risques de condensation superficielle
  30. Cloisons de grande hauteur : augmenter la résistance mécanique
  31. Cloisonnement François Manteau*, «Les plaques prépeintes : améliorer la prestation et l'entretien»
  32. Cloisonnement adapter les performances aux nouveaux usages
  33. Pierre Courtois*, Des cloisons sèches pour toute la gamme de maisons individuelles
  34. Des cavaliers acoustiques aux performances améliorées
  35. Des cloisons suspendues pour les salles d'exposition à Beaubourg Légèreté et résistance mécanique
  36. L'avenir est aux peintures siloxanes
  37. Finitions et décoration Concilier fonctions esthétiques et techniques
  38. Finitions et décoration Jacques Philippe*, Formation et informations en attendant le DTU
  39. Finitions et décoration : Sols en résines : une large palette de formulations pour développer les débouchés
  40. Revêtement de sol en résines époxydiques Un sol bloqué pour industrie laitière
  41. Finitions et décoration Résistant et sain, un revêtement tissé aux avantages d'un sol dur
  42. Un club des industriels et éditeurs de revêtements muraux
  43. Des plafonds tendus bactériostabilisants dans un hôpital La substance agit durant toute la vie de la toile
  44. Finitions et décoration Jacques Roland*, «Bientôt une directive européenne sur les bruits extérieurs»
  45. Finitions et décoration ACCUEIL La Poste lance un nouveau concept pour l'an 2000
  46. Finitions et décoration Michel Dubézy*, «Le plafond rayonnant modulaire valorise la prestation des corps d'état»
  47. MATERIEL Accès en hauteur : la nouvelle réglementation s'appliquera dès janvier 2000
  48. Matériels Compacité et ergonomie
  49. MATERIEL Jean Robillard*, « Les plates-formes de travail à levage hydraulique arrivent en force »
  50. MATERIEL Guy Hentges*, « L'avenir est au forage diamanté à sec »
  51. MATERIEL L'usage du laser se « démocratise »
  52. MATERIEL COFFRAGES Des autogrimpants à géométrie variable pour la tour de contrôle de Vatry

L'hygiène devient une préoccupation majeure. Les plafonds intègrent des fonctions de chauffage et de rafraîchissement.

Les fonctions des décorations de murs, de sols et de plafonds ne se limitent plus seulement au traitement esthétique des locaux. S'y ajoutent maintenant des propriétés d'hygiène, avec une intégration des produits de décoration dans les différents équipements de confort (chauffage, traitement d'air). L'exemple est donné par le plafond tendu en PVC, parfaitement étanche. Ce produit, après avoir subi un traitement antibactérien (voir p 146), antifongique et antistatique, trouve sa place dans tous les secteurs où l'hygiène et la santé sont déterminants (agroalimentaire, industrie pharmaceutique, salles blanches, locaux vétérinaires). Avec un classement au feu M1, il peut être mis en oeuvre dans les lieux ouverts au public (magasins, etc.). Imputrescible, léger et ne craignant pas les chocs thermiques, il convient aux locaux humides (piscines, etc). La toile perforée assure une ventilation du plénum. Avec un isolant sous le plafond et d'un ensemble de film chauffant Eswa de Hora, le plafond tendu procure le confort d'un chauffage électrique par rayonnement à basse température.

Autre voie de développement : le plafond rafraîchissant - plutôt adapté au plafond en métal - ou réversible. Le plafond en métal revient d'ailleurs en force, par exemple chez Armstrong, avec des bacs autoportants : les modules prennent de l'ampleur pour atteindre 675 x 1 350 mm pour s'adapter à la trame de 2,70 m des bureaux.

Sols : résistance mécanique et esthétique

Sur leur marché parvenu à maturité, les sols souples (PVC et textiles) renforcent leurs performances et misent sur l'aspect esthétique. C'est le cas du PVC destiné au logement social qui se pare de couleurs plus attrayantes et élargit ses caractéristiques techniques, qu'il s'agisse de résistance - le niveau de résistance à l'usure U2s est courant chez la plupart des fournisseurs -, d'affaiblissement acoustique (réglementation acoustique oblige) ou de facilité d'entretien.

Déjà largement utilisé dans les lieux publics, le sol stratifié vise des niveaux de résistance à l'usure et au poinçonnement U4-P3. Cette recherche est aussi sensible chez les fournisseurs de produits massifs avec l'application en usine de finitions vernies à résistance élevée.

Textiles muraux : plus résistants

Le parfait maintien des textiles muraux constitue l'un des critères de qualité de cette famille de produits. Les fabricants d'envers ont développé des doublages en non-tissé plus stables. De leur côté, les fabricants de colles ont mis au point des produits prêts à l'emploi spécifiques.

Les textiles muraux affichent aussi une plus grande résistance aux déchirures et aux taches, et sont plus simples à poser, par encollage du mur et non des lés. Les traitements de surface en usine résolvent les problèmes traditionnels de perméabilité : désormais, aux finitions antitaches et antisalissures s'ajoute l'imperméabilité à l'air pour éviter les phénomènes de stockage de poussières entre le support et le tissu à l'origine de traces noires. En grande largeur, les textiles sur envers flockés, traités contre les acariens, les bactéries et les champignons, s'ouvrent aux lieux de soins. Pour les locaux scolaires ou de santé, Taraflex développe des revêtements muraux en PVC de 1,5 mm d'épaisseur, fongistatiques, bactériostatiques et renforcés d'une grille de verre pour une meilleure résistance aux chocs et à l'arrachement.

Peintures : une meilleure finition avec les alkydes

Le développement des peintures acryliques intérieures en phase aqueuse se poursuit, notamment pour les mates et satinées. Ces dernières offrent un aspect identique à celui des phases solvantées. Si les conditions d'application des laques en phase aqueuse s'améliorent, leur rendu brillant reste insatisfaisant. Les recherches s'orientent vers des alkydes émulsions qui offriraient un bon compromis. Quant aux peintures et lasures pour bois en phase aqueuse, bien que leurs performances soient supérieures aux produits solvantés (microporosité, tenue dans le temps, résistance aux UV...), elles ont encore du mal à s'imposer.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil