En direct

Finistère Brest prépare son tramway

nathalie bougeard |  le 24/05/2007  |  TransportsCollectivités localesFinistèreSEM

Décidé fin 2004, le projet d’un tramway à Brest est dorénavant sur les rails. Dix-sept ans après le référendum qui avait mis en évidence la forte opposition de la population à ce dossier, l’état d’esprit a sensiblement changé. Ainsi, la phase de concertation présentant le tracé de cette première ligne est-ouest vient-elle de s’achever dans un climat plus serein. « En février dernier, le conseil communautaire a approuvé l’opportunité de réaliser la branche est vers Froutven et a opté pour un équipement sur rail. Par ailleurs, les réunions publiques ont mis en évidence le désir des habitants d’avoir deux stations supplémentaires, l’une en centre-ville et l’autre au nord, vers Kergaradec », détaille Yves Puil, directeur général de la SEM Tram, la société d’économie mixte créée en février 2006 et qui, outre les partenaires habituels, compte à hauteur de 7 % du capital la chambre de commerce et d’industrie de Brest.

Des travaux pour 298 millions d’euros. Si la proposition était retenue, la ligne de 14,5 km compterait 27 arrêts contre 25 arrêts initialement prévus et 4 parcs relais de stationnement. Estimé à 298 millions d’euros HT en juillet 2006, ce tramway sur rail devrait rouler en juin 2012. « Les travaux doivent impérativement se dérouler entre les fêtes nautiques de Brest 2008 et celles de 2012 », rappelle Yves Puil. Dans ces conditions, l’appel d’offres sera publié en juin prochain avec désignation du maître d’œuvre avant la fin de cette année. Quant au choix du constructeur, il aura lieu mi-2009, dans la foulée de la fin des études et de la déclaration d’utilité publique.

Mais déjà ce grand projet structurant influence sensiblement d’autres chantiers, qu’il s’agisse de la localisation de futurs équipements publics, d’opérations de rénovation urbaine ou d’urbanisme commercial. « Lorsqu’il y a quatre ans, nous avons rencontré les dirigeants d’Ikea France, ils nous ont prévenus qu’ils souhaitaient être à proximité immédiate d’un arrêt de tramway », raconte François Cuillandre, le maire de Brest et président de la communauté urbaine. Dans ces conditions, une vaste zone commerciale a été créée au lieudit Le Froutven, où s’implanteront l’enseigne suédoise, Décathlon ou encore une grande jardinerie. Les équipements publics ne seront pas en reste puisqu’un stade de football d’une capacité de 20 000 personnes et une salle de concert de type Zénith (7 000 places) sont à l’étude.

A quelques kilomètres de là, le quartier de Pontanezen est l’objet d’une opération de renouvellement urbain. « En détruisant des immenses barres de logements et en y faisant passer le tramway, l’objectif est d’en faire un quartier comme les autres », résume Victor Antonio, responsable de la mission « tramway » à la communauté urbaine.

Un parking relais enterré de 350 places. Pour sa part, la place de Strasbourg devrait être redessinée. « C’est un nœud routier important puisque c’est la porte d’entrée du centre-ville. En y construisant un parking relais enterré de 350 places, nous voulons en faire un pôle d’échanges », poursuit le responsable. Quant à la célèbre rue de Siam et à l’axe Jean-Jaurès, principales artères commerçantes du centre-ville, ­elles deviendront piétonnes à l’arrivée du tramway. En revanche, le pont de Recouvrance, qui relie le bas de la ville au quartier du même nom, sera en site banalisé, à savoir que tramway et autres véhicules se croiseront au-dessus de la Penfeld. Dans le quartier de Recouvrance, des chantiers sont à prévoir puisque le site bénéficie aussi d’une ORU. « On y trouve de vieux immeubles, plutôt délabrés. L’objectif de ces travaux est de permettre au quartier de repartir au niveau commercial », précise Victor Antonio. Plus loin encore, dans le quartier de La Fontaine-Margot, quelque 1 000 logements vont être construits dans un esprit de développement durable.

« Tous ces projets ne sont pas liés au tramway mais la construction de la première ligne va provoquer une amplification des effets », se félicite l’élu. D’ailleurs, avec un versement transport à 1,65 %, qui pourrait passer à terme à 1,8 %, Brest croit dans le tramway. Dans le plan de financement de cet équipement apparaît déjà une provision dédiée à une éventuelle deuxième ligne.

CARTE - MN5400_TramBrest.eps
CARTE - MN5400_TramBrest.eps

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur