En direct

Financement La BDPME a apporté son concours à 27 000 entreprises

nicole salez |  le 24/10/1997  |  PME du BTPEntreprisesFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

PME du BTP
Entreprises
France entière
Valider

-Après neuf mois d'activité, la banque a eu un impact sur environ 15 % du volume global des financements à moyen et long terme des PME.

Issue du rapprochement du CEPME et de la Sofaris, la BDPME (Banque du développement des PME) a pour vocation d'accompagner les banques et les établissements financiers afin de leur permettre de financer des projets dont le taux de sinistralité annuel sur encours varie de 2,5 % (projets d'investissement) à 6,3 % (créations d'entreprise), en passant par 4,2 % (projets d'innovation, de développement technologique, d'investissement immatériel) et par 5,2 % (transmissions).

Neuf mois après sa naissance, la nouvelle entité a « catalysé » la mise en place de 29 milliards de francs de crédits moyen et long terme auprès des entreprises, grâce à un montant d'interventions directes de 13,3 milliards de francs. « En clair, nous avons eu un impact sur environ 15 % du volume global des financements moyen et long terme des PME, précise Jacques-Henri David, président du directoire de la banque. 27 000 entreprises ont bénéficié de nos concours, contribuant à la création de 17 000 emplois et au maintien de 38 000 autres. »

Premier secteur concerné : l'industrie, avec plus de 40 % des interventions, devant le commerce (environ 30 %) et les services (près de 20 %). La BDPME a avancé 17,3 milliards de francs en faveur de 6 500 entreprises pour financer à court terme les délais de paiement des commandes publiques. A noter que, dans le domaine hautement risqué de la création d'entreprises, 2,5 milliards defrancs de garanties de crédits ont été accordés par la banque à 5 500 entreprises, avec un montant moyen d'intervention de 40 000 francs pour la majorité d'entre elles. Ce montant atteint 1,3 million de francs en ce qui concerne l'activité transmissions et restructurations financières (3,6 milliards de francs pour 2 300 entreprises plus 1,8 milliard de francs de garanties).

La BDPME a par ailleurs cofinancé et garanti pour 18 milliards de francs les investissements des PME. Ses garanties auprès des sociétés de capital-risque et de capital-développement ont atteint pour leur part 850 millions de francs au profit de 780 entreprises. Un chiffre à comparer au quelque 1,5 milliard de francs accordé globalement aux PME de moins de deux cents personnes en France. Lancé depuis peu, le « contrat de développement » (dont l'objectif est de répondre aux besoins de renforcement de la structure financière des entreprises en phase de forte croissance) connaît un succès croissant. En cinq mois, 161 millions ont ainsi été attribués à 193 entreprises et 400 millions sont prévus pour l'ensemble de l'année.

Des interventions diversifiées

Financement des investissements

-Cofinancement : 10 milliards de francs (1 600 projets)

-Garantie : 8 milliards de francs de concours bancaires à moyen et long terme (7 300 projets).

Création d'entreprises

-Garantie : 2,5 milliards de francs de crédits correspondant à la mobilisation d'un fonds de 145 millions de francs (5 500 projets).

-Montant moyen d'intervention : 40 000 francs pour 4 000 entreprises et 700 000 francs pour 1 500 entreprises.

Transmissions et restructurations financières des entreprises

Montant total des fonds mobilisés : 244 millions de francs

-Transmissions : garantie de 3,6 milliards de francs (2 300 entreprises). -Montant moyen d'intervention : 1,3 million.

-Restructurations : garantie de 1,8 milliard de francs (1 430 entreprises).

Capital-risque et capital-développement

-Garantie : 850 millions de francs (780 entreprises).

-Investissement : 328 millions (137 entreprises).

Financement des créances des PME sur le secteur public

-Avance : 17,3 milliards de francs(6 500 entreprises).

BTP : le financement des délais de paiement des commandes publiques

L'essentiel des interventions de la BDPME auprès des entreprises du BTP concerne son activité de financement spécialisé des délais de paiement des commandes publiques.

Depuis le mois de janvier, le BTP a ainsi bénéficié de 37 % du montant des opérations réalisées par la banque dans ce domaine.

85 % des entreprises concernées employaient moins de 50 personnes, tandis que 90 % réalisaient un chiffre d'affaires inférieur ou égal à 50 millions de francs.

Par ailleurs, le BTP a représenté respectivement 6 % et 1,5 % du total des garanties et des cofinancements accordés par la BDPME.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur