En direct

David Vauthrin est l'un des fondateurs de FinalCad et directeur marketing international. - © Wim Lippens Photography

"FinalCad est la seule entreprise en lien avec le digital et la construction dans laquelle Salesforces Venture investit"

 Propos recueillis par Julie Nicolas |  le 13/12/2018  |  FinalcadChantierStart-up

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Numérique
Finalcad
Chantier
Start-up
Valider

Spécialisé dans l'accompagnement à la digitalisation des entreprises de BTP, FinalCad vient de lever 40 millions de dollars. David Vauthrin, l'un des fondateurs et directeur marketing international, détaille les ambitions de la jeune entreprise en exclusivité pour LeMoniteur.fr.

Où en est FinalCad aujourd’hui ?

Il y a encore deux ans, nous vendions un outil numérique de levée de réserves sur les chantiers. Notre modèle économique était basé sur la vente de service chantier par chantier. Ce n’est plus le cas désormais, puisque nous accompagnons nos clients du secteur de la construction dans leur transition digitale. Nous avons signé des contrats avec Eiffage et avec Léon Grosse en ce sens. Depuis très récemment, deux majors japonais de la construction, dont les noms doivent encore rester confidentiels, utilisent aussi nos outils. D’ailleurs, depuis l’ouverture d’une filiale à Singapour il y a quatre ans, nous venons d’ouvrir une autre antenne au Japon, il y a un an.

Vous venez de lever 40 millions de Dollars. Que signifie cette levée de fonds ?

Au-delà du montant, c’est la nature des investisseurs qui est remarquable. Ainsi, aux côtés des français qui nous accompagnent depuis le départ, à savoir Serena, Aster et CapHorn Invest, des investisseurs internationaux se joignent à nous. Il s’agit du fonds européens Draper Esprit, du fonds global de capital risque Cathay Innovation, ainsi que de Salesforces Ventures, la branche investissement de Salesforce. Le groupe spécialisé dans les commerces a également fait évoluer son activité pour offrir des services connectés aux clients, réalisera 14 milliards de dollars de chiffres d’affaires cette année. Ils ambitionnent de dépasser Microsoft, dont le CA flirte avec les 60 milliards de dollars. Et nous sommes, à ma connaissance, la seule entreprise en lien avec le digital et la construction dans laquelle Salesforces Venture investit.

Quelles sont vos ambitions désormais ?

Afin d’accompagner nos clients dans leurs transition digitale, nous devons connaître la diversité de leurs métiers. Nous avons commencé avec le bâtiment, puis nous avons lancé il y a plusieurs mois une version de notre appli, FinalCad Live, pour les ouvrages linéaires. Nous visons à présent les métiers de l’énergie et des concessions. Nous allons donc développer notre R&D, renforcer notre présence à l’international et recruter une centaine de personnes l’an prochain.
Aujourd’hui, nous sommes 170 personnes avec une moyenne d’âge de 35 ans et une majorité de collaborateurs qui ont moins de deux ans d’ancienneté dans l’entreprise.

Début novembre, Autodesk a annoncé le rachat de PlanGrid aux Etats-unis. L’activité de PlanGrid consiste aussi à digitaliser le chantier. Est-ce une source d'inquiétude ?

Le fait qu’Autodesk s’intéresse à PlanGrid montre la maturité du secteur. Cela souligne aussi la pertinence de nos solutions qui permettent de digitaliser les chantiers. Mais PlanGrid reste une société dont 80 % du chiffre d’affaires est réalisé aux Etats-Unis, alors que nous sommes présents en Europe et en Asie. Enfin, leur activité consiste à gérer les documents, mais PlanGrid ne s’attache pas aux processus des métiers de la construction.

Le BIM se développe peu à peu. Comment le voyez-vous arriver sur les chantiers ?

Nos clients le prennent en mains sérieusement. Et notre appli le gère. Cependant, cette méthode de travail ne concerne qu’environ 1% des chantiers de la planète aujourd’hui. Le marché de la construction étant très fragmenté, peu d’entreprises sont assez structurées pour passer au BIM. Les outils de digitalisation des chantiers constituent donc une première étape pour gagner en productivité à court terme, avec ou sans BIM. A plus long terme, le BIM reste une perspective intéressante.

Commentaires

"FinalCad est la seule entreprise en lien avec le digital et la construction dans laquelle Salesforces Venture investit"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur