En direct

Fin 2015, 80 000 autoentrepreneurs étaient actifs dans le secteur du BTP
A fin 2015, plus de 80 000 auto-entrepreneurs étaient actifs dans le secteur du bâtiment. - © © Phovoir

Fin 2015, 80 000 autoentrepreneurs étaient actifs dans le secteur du BTP

Florent Lacas |  le 26/07/2016  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Valider

D'après les dernières statistiques publiées par l'Acoss, plus de 80 000 autoentrepreneurs étaient économiquement actifs dans le secteur de la construction fin 2015, avec un chiffre d'affaires trimestriel moyen compris entre 4500 et 4900 euros selon l'activité.

Au quatrième trimestre 2015, 141 000 autoentrepreneurs (AE) étaient inscrits dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. 58,7% d'entre eux, donc un peu plus de 80 000, déclaraient une activité économique, avec un chiffre d'affaires trimestriel moyen oscillant entre 4565 euros (travaux de finition) et 4954 euros (autres types de travaux). Ces chiffres sont issus de la dernière note de conjoncture diffusée par l'Acoss sur le sujet.

Le chiffre d'affaires global réalisé par les AE dans le BTP, sur la période, est de 395 millions d'euros. Soit, sur une année pleine, environ 1,5 milliard d'euros, ce qui représente 2% du chiffre d'affaires global réalisé par l'artisanat du bâtiment en France (75 milliards d'euros annuels, source Capeb).

Il est à noter que le nombre d'AE inscrits dans la construction est en très légère baisse au quatrième trimestre 2015 (en glissement annuel) : -0,2%. Tous secteurs confondus, la hausse est de 4,2%, à un peu plus de un million d'AE (dont 619 000 économiquement actifs). Toutefois, comme l'affirme l'Acoss, le niveau net de créations de comptes en 2015 (40 000, chiffre qui tient donc compte des radiations), est le plus faible jamais enregistré depuis le lancement du dispositif en 2009.

Difficile de dire pour le moment si le régime d'autoentrepreneur est en perte de vitesse, ou si tout simplement il est arrivé à maturité. Autre possibilité : le début de reprise économique permet peut-être à certains AE de trouver un emploi stable, ce qui les amène à résilier leur compte.

Commentaires

Fin 2015, 80 000 autoentrepreneurs étaient actifs dans le secteur du BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil