Industrie/Négoce

Fima Menuiserie en redressement judiciaire

Considéré comme l’un des précurseurs en menuiserie industrielle, le fabricant basé à Lissieu (Rhône) a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon. Une période d’observation de six mois a été décidée dans le cadre de la nouvelle loi sur les faillites.

En dépit de restructurations lourdes depuis sa reprise par la holding Sylva en 2001, l’industriel a perdu du terrain en négoce. Selon la lettre confidentielle du journal Négoce, l’an dernier, ses pertes se sont encore alourdies par rapport à 2004 (1,5 M€ en consolidé). De janvier à fin avril, Fima (39 M€ de CA en 2005) affichait pourtant une croissance de 7 %.
Selon Bernard Petit, le président, cité par Négoce « c’est surtout une forte tension sur la trésorerie – suite aux positions restrictives prises par les assurances crédit et notamment la Sfac – qui nous a conduit à l’impasse ». Écartant toute liquidation, la direction annoncera une solution de continuation ou de cession « dans les semaines à venir ».

Focus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X