En direct

Filière bois : encore un rapport, encore les mêmes constats, toujours les même solutions
La France enregistre sur la filière bois-forêt un déficit commercial énorme de 6,3 milliards d’euros en 2010 - © © DR

Filière bois : encore un rapport, encore les mêmes constats, toujours les même solutions

Adrien Pouthier |  le 09/05/2016  |  ImmobilierFormationTechniqueInnovationEtat

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll et le secrétaire d'Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, thierry Mandon, ont reçu lundi 9 mai le rapport Recherche-Innovation filière forêt-bois 2025. Un rapport qui préconise de rechercher les même choses et d'innover de la même manière que ses prédecesseurs...

Une filière à la balance commerciale déficitaire, des débouchés pas assez porteurs, un tissu industriel trop distendu : les faiblesses de la filière forêt-bois sont bien connues. Les difficultés à exploiter l'énorme ressource forestière du pays aussi. Les solutions pour remédier à ces faiblesses ont depuis longtemps été identifiées dans moult rapports : développer l'utilisation du bois dans la construction notamment, réorganiser "l'amont" de la filière pour faire sortir le bois des forêts avant tout, s'appuyer sur la commande publique pour décoller.

Et que propose le rapport Recherche-Innovation filière forêt-bois 2025 remis lundi 9 mai au ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll et au secrétaire d'Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon ? A peu de choses près : développer l'utilisation du bois dans la construction, réorganiser "l'amont" de la filière, solliciter la commande publique.

Les "missionnés", Antoine d’Amecourt (représentant des propriétaires de forêts privées), François Houllier, président de l'Inra (Institut national de la recherche agronomique), Pierre-René Lemas (directeur général de la Caisse des dépôts), et Jean-Claude Séve (président du FCBA), n'ont eu qu'à se pencher dans les précédents rapports pour en tirer 13 projets de RDI regroupés selon 3 grandes "priorités complémentaires" :

- "accroître l’ensemble des performances du secteur par des approches systèmes", en clair professionnaliser la profession ;

- "développer les usages du bois dans une perspective bioéconomique", que l'on traduira par : industrialiser les process et faire émerger une vraie filière bois-construction;

- et enfin : "adapter la forêt et préparer les ressources forestières du futur", c'est à dire mieux gérer le domaine forestier français.

13 propositions donc que l'on retrouvera formulées plus ou moins différemment ici (rapport Recherche-Innovation), mais aussi ici (Programme National de la Forêt et du Bois 2016-2026), (Comité stratégique de filière) et bien sûr ici (rapport parlementaire pour relancer la filière).

Par ailleurs, ce rapport offre une énième analyse des dispositifs et instruments de financement de la RDI dans le secteur et émet "des préconisations". On ne s'étonnera pas de retrouver parmi celles-ci le sacrosaint "rôle de la commande publique", qui est évidemment "à amplifier de manière significative". L'Etat est bien entendu sollicité pour mettre la main à la poche via la Bpi même si on préférera se tourner vers l'Europe en groupant les entreprises. Et la formation aux métiers du bois dans tout cela ? Elle est bien évidemment essentielle.

Enfin, à la rubrique "financements innovants" - dont le rapport nous apprend qu'ils "ne le sont pas à proprement parler et leur impact sur la filière est, à ce stade, marginal" - on appréciera la tournure absconse de la formulation et le côté "révolutionnaire" de cette proposition : "Soutenir et accélérer le développement de méthodologies de valorisation des services écosystémiques et étudier la mise en œuvre de dispositions réglementaires et fiscales à même de pérenniser le paiement pour ces services". Un nouvel impôt, voilà qui est effectivement innovant sans l'être.

Commentaires

Filière bois : encore un rapport, encore les mêmes constats, toujours les même solutions

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX