En direct

FFB : vers une stabilisation de l'activité du Bâtiment en 2014

Marie-Laure Barriera et Frédérique Vergne |  le 11/03/2014  |  BâtimentLogementEntreprisesTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Bâtiment
Logement
Entreprises
Technique
Valider
Construction -

Pas de catastrophe annoncée, ni d’embellie pour l’activité des entreprises du bâtiment en 2014. On serait plutôt sur un entre-deux, une stabilisation avec une baisse de -0,4%. Cette prévision de la FFB s’expliquerait par une consolidation en cours dans le logement neuf.

« C’est une situation de stagnation qui se dessine pour 2014, avec une baisse d’activité de -0,4% » a annoncé Didier Ridoret, le président de la FFB, lors du traditionnel point de conjoncture de l’organisation professionnelle.
A y regarder de plus près, dans le logement neuf, les mises en chantier semblent se stabiliser depuis octobre 2013 sur un rythme annuel d’environ 340 000 unités. Par contre, les permis de construire reculent « violemment ». Ainsi, en glissement annuel sur trois mois à fin janvier 2014, ils affichent une baisse de -18 % (1), soit deux fois plus vite que les mises en chantier. Selon la FFB, ce recul traduit un contrecoup partiel d’un stock d’autorisations accumulées entre 2011 et 2013 et non exécutées qui se dégonfle. Ce mouvement masque pour partie un retour à la normale.


Disparité entre collectif et individuel


Dans le logement individuel, la dégradation se poursuit avec une accélération du recul des mises en chantier (-12,4 % en glissement annuel sur trois mois, contre  -7,1 % sur six mois,  -5,6 % sur neuf mois et  -5,9 % sur douze mois). Quant à l’avenir, rien ne laisse présager d’une amélioration à court terme, avec des autorisations en chute libre (-32 % en glissement annuel sur trois mois, contre  -30% sur six mois,  -27,6 % sur neuf mois et  -18,2 % sur douze mois) malgré des conditions climatiques plus favorables qu’en 2013. Une situation qui se reflète dans le nombre de PTZ+ distribués en 2013 (en rythme annuel sur la base des trois premiers trimestres) environ 40 200, contre 80 900 en 2012 et environ 95 400 en 2011. « La reprise dans le secteur ne peut passer que par un nouvel essor de la primo-accession à la propriété. Seul un dispositif aussi puissant que le PTZ+ originel, avec ses longs différés pour les tranches de revenus modestes et intermédiaires, permettrait ce retour en grâce », soutient Didier Ridoret.

Le collectif résiste mieux que l’individuel, même si les mises en chantier baissent encore (respectivement  -6,8 % et  -5,5 % en glissement annuel sur trois et six mois). Toutefois, le recul des autorisations se tasse (-0,8 % en glissement annuel sur trois mois, contre -10,8 % sur six mois, -14,6 % sur neuf mois et -12,2 % sur douze mois) et ce, malgré l’absence de rebond social et fiscal en fin d’année 2013.

Quant au non-résidentiel neuf, la tendance est à une baisse globale contenue mais différenciée selon les segments de marché. La FFB note que le recul des autorisations tend à se modérer ( -11,1 % en glissement annuel sur trois mois, contre  -15,4 % sur six mois,  -15,0 % sur neuf mois et  -14,6 % sur douze mois). A l’inverse, la baisse des surfaces mises en chantier s’enclenche, mais reste encore contenue (-3,8 % en glissement annuel sur trois mois, contre  -0,5 % sur six mois, +2,2 % sur neuf mois et +3,4 % sur douze mois).

Amélioration-entretien : tendance à la baisse

Ce secteur affiche des hésitations qui s’expliqueraient par les atermoiements autour des champs et règles d’application des taux réduits de TVA.
L’éco-conditionnalité au 1er juillet 2014 va-t-elle « booster » l’activité ? Pour Didier Ridoret, « il n’y a pas de corrélation entre l’éco-conditionnalité et le développement des travaux. Par contre la communication qui a été faite autour permet de construire une dynamique, un coup d’accélérateur. Ce que nous attendons, c’est un grand mouvement de formation. FEE Bat est pris d’assaut aujourd’hui, ce qui nous laisse penser que nous allons former d’ici à juillet, mais bien au-delà, en 2015 et 2016. A nous de transformer cette aide de communication et de qualification en proposant une offre structurée et visible»

Quant à l’obligation de travaux de rénovation énergétique, le discours est clair : pas d’obligation pure et dure qui pourrait mettre en difficulté les ménages et « entraînerait un encadrement des prix et des résultats ». Par contre, la FFB milite pour une incitation, « meilleure arme car plus convaincante et moins contraignante ». « Nous sommes favorables, par contre, à la solution qui consisterait à embarquer les travaux d’économie d’énergie dans les travaux d’entretien d’un bâtiment comme le ravalement ou la réfection de toiture (NDLR : c’est à priori ce qui est prévu dans le projet de loi sur la transition énergétique), solution qui s’accompagnerait d’un passeport énergétique, sorte de mode d’emploi du logement, indispensable pour suivre les travaux dans le temps. La mise en place d’un EcoPTZ sécable nous semble aussi une piste intéressante », indique le président de la FFB.

Malgré les difficultés traversées, ce point de conjoncture a également été l’occasion de démontrer l’attractivité toujours importante de la filière. Illustration par le taux de créations d’entreprises (hors auto-entrepreneurs) à + 18,8 % en 2013 mais aussi par la réussite de l’ESJDB (Ecole Supérieure des Jeunes Dirigeants du Bâtiment) qui fête cette année ses 20 ans. Présent au côté de Didier Ridoret, son tout nouveau Président Edouard Bastien (lire notre entretien), s’est ainsi réjoui du succès rencontré chaque année auprès des stagiaires candidats à la formation et des résultats obtenus par ces derniers, garants de la pérennisation des TPE et PME du secteur et de leurs emplois.

Commentaires

FFB : vers une stabilisation de l'activité du Bâtiment en 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur