En direct

Feu vert pour le futur aéroport du Grand-Ouest près de Nantes

Defawe Philippe |  le 11/02/2008  |  France Collectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Transports
Collectivités locales
Valider

Le décret d'utilité publique autorisant la construction du nouvel aéroport du Grand Ouest, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) a été publié dimanche au Journal Officiel, après avis favorable du Conseil d'Etat.

"La réalisation de ce nouvel aéroport, qui se substituera à l'aéroport existant de Nantes-Atlantique, permettra en effet de supprimer les survols de l'agglomération de Nantes à basse altitude, sources d'importantes nuisances sonores", indique dans un communiqué le ministère de l'Ecologie, du développement et de l'aménagement durables.
Selon le texte du décret, "sont déclarés d'utilité publique les travaux nécessaires à la réalisation du projet d'aéroport du Grand Ouest - Notre-Dame-des-Landes, de sa desserte routière, de voies nouvelles ou de recalibrage de voies existantes".
"Outre les engagements déjà pris dans le cadre de l'enquête publique", notamment "l'optimisation des trajectoires aériennes" et "des mesures en faveur de la qualité de l'air et de l'eau", le ministère de l'Ecologie indique qu'il "veillera à ce que l'ensemble des composantes de ce projet réponde aux normes de Haute Qualité Environnementale et à ce que la desserte en transports collectifs de l'aéroport soit programmée dès son ouverture".
"Un observatoire associant toutes les parties prenantes sera mis en place au plan local pour suivre l'ensemble des engagements pris quant au développement durable de cet aéroport", ajoute-t-il.
L'entrée en service de l'aéroport interrégional est prévue à l'horizon 2012-2015.

Repères


Le coût total du projet était estimé à 580 millions d'euros, desserte routière comprise, au moment du lancement de lancement de l'enquête publique en octobre 2006.
Situé à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Nantes, le nouvel aéroport est prévu pour entrer en service en 2012. Il devrait accueillir trois millions de passagers à son ouverture et jusqu'à neuf millions en 2050. A cette date, sa zone d'exposition au bruit ne concernerait que 2.700 personnes contre 40.000 pour l'actuel aéroport Nantes-Atlantique.
Evoqué pour la première fois en 1975, ce projet avait entraîné le classement du site en zone d'aménagement différé (ZAD) pour empêcher son urbanisation, avant d'être relégué à l'arrière-plan. Il avait été réactivé dans les années 90.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur