En direct

Ferroviaire : des plans d'actions régionaux en février
- © ©thommes17 - stock.adobe.com

Ferroviaire : des plans d'actions régionaux en février

Jessica Ibelaïdene avec AFP |  le 08/01/2020  |  France FerroviaireTravaux ferroviairesTravaux publicsJean-Baptiste Djebbari

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Ferroviaire
Travaux ferroviaires
Collectivités locales
Travaux publics
Jean-Baptiste Djebbari
Valider

Interrogé par les sénateurs sur le rapport du préfet Philizot concernant le devenir des petites lignes ferroviaires, le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a indiqué qu'un plan d'actions avec les exécutifs régionaux était sur les rails.

Même le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, l'a déjà qualifié "d'arlésienne". Le rapport demandé il y a un an au préfet Philizot concernant l'avenir des petites lignes ferroviaires se fait toujours attendre.

Alors que beaucoup d'élus s'impatientent, et que plusieurs parlementaires ont regretté de ne pas avoir ces conclusions au moment de l'examen de la loi mobilités, les sénateurs sont revenus à la charge le 7 janvier. Lors d'un débat sur les trains régionaux, ils en ont profité pour interroger le secrétaire d'Etat à ce sujet.

Jean-Baptiste Djebbari a indiqué que "le temps n'[était] plus aux rapports, le temps est à l'action", restant sourd à la demande de publication de ces conclusions restées confidentielles, malgré les promesses de l'exécutif.

Cependant, il a assuré que des "plans d'actions régionaux" et concertés devaient être signés "avant le 15 février" avec les régions "pour lesquelles les travaux sont suffisamment matures et qui sont volontaires".

Plusieurs milliards d'euros

Sans plus de précisions, il a évoqué un plan de "plusieurs milliards d'euros", alors que l'enjeu est de "préserver le maximum de nos petites lignes de dessertes fine du territoire". Celles-ci représentent un peu plus de 9000 km ouverts aux voyageurs - soit 32% du réseau national - et seront concrètement classées en trois catégories, a-t-il expliqué.

Le secrétaire d'Etat a différencié celles qui "présentent un caractère structurant pour le territoire", celles dont la rénovation est prévue dans les contrats actuels de plan Etat-régions et les autres, dont les régions devront décider du sort et sur lesquelles elles pourront mener des "expérimentations", "avec des solutions innovantes et adaptées à chaque ligne en termes techniques et de gouvernance". La loi d'orientation des mobilités (LOM) permet aux régions de récupérer la gestion de certaines voies ferrées, a-t-il rappelé.

Commentaires

Ferroviaire : des plans d'actions régionaux en février

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Dématérialisation de la commande publique

Dématérialisation de la commande publique

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur