En direct

Ferrier fait entrer la modernité dans l'arène de Lunel
PHOTO - 13773_836189_k2_k1_1966739.jpg - © JACQUES FERRIER ARCHITECTURE / COO ARCHITECTES

Ferrier fait entrer la modernité dans l'arène de Lunel

Clotilde de Gastines |  le 29/06/2018  |  HéraultSport

Hérault -

Apartir du 29 septembre, l'espace des arènes irriguera le cœur de ville de Lunel (Hérault). La commune a en effet fait appel à l'architecte Jacques Ferrier pour réhabiliter ses arènes qui n'étaient plus aux normes d'accessibilité et de sécurité. Le lieu sera désormais en capacité d'accueillir 4 000 spectateurs pour les spectacles taurins et équins, ainsi que les compétitions sportives, et 4 700 en configuration de concert.

Treize rangs de gradins blancs encerclent la piste de sable elliptique, sauvegardée et remise en état à l'identique. L'ensemble de la structure est surélevé de 3 m par rapport aux anciennes arènes. L'assise béton est brodée autour des murs d'origine sur l'emprise initiale ménageant de nombreuses brèches en façade. Au rez-de-chaussée, un restaurant donne sur une grande terrasse, tandis que les deux étages forment un balcon panoramique sur la ville.

Tuiles géantes sur mesure. Le toit est posé « comme un immense éventail dentelé, au-dessus des gradins », précise Jacques Ferrier. « Cette toiture métallique élégante vient casser la miné-ralité des arènes », explique Samuel Tamisier, architecte associé de CoO Architectes (Montpellier), partie prenante du projet. Elle est composée de 36 tuiles légèrement évasées, dont la plus longue pèse 8 tonnes. « Sa complexité ne se lit pas à première vue », estime Jacques Ferrier. Pourtant, la forme elliptique du bâtiment a obligé les architectes à calculer les symétries par quart.

« Avec deux foyers et deux rayons différents, chaque tuile a été fabriquée sur mesure car aucun angle n'est identique, chaque accroche et chaque découpe sont différentes », précise Marion Bernard, chef de projet chez Jacques Ferrier Architecture. Les tuiles sont en porte-à-faux sur toute leur longueur. Elles reposent sur deux poutrelles dont les points d'attache sont l'un en traction, l'autre en compression. Leur extrémité est couverte de métal perforé aux motifs pescaluns rappelant l'origami.

Maîtrise d'ouvrage : Ville de Lunel. Maîtrise d'œuvre : Jacques Ferrier Architecture (mandataire), CoO Architectes, TPF Ingénierie, Ligne Environnement et Bâtiment, Serial Acoustique, FCO Conseil, Ducks Scéno, Laurence Ravoux. Entreprises : Eiffage, Lagarrigue, Ecim, SGE, Arcita, Magik Metal, Cuartero, Blachere, Socamo, Energys, Serclim, Schindler, Signalescence, Sadec, Solatrag, BTP Consult. Coût des travaux : 9,8 M€ HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur