En direct

Fermeture des voies sur berges à Paris :  les entreprises du BTP disent non !
Passerelle Debilly/Palais de Tokyo - rive droite - © © Apur / JC Choblet

Fermeture des voies sur berges à Paris : les entreprises du BTP disent non !

le 29/06/2012  |  EntreprisesFrance entièreParisArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Entreprises
France entière
Paris
Architecture
Valider

La Fédération Française du Bâtiment Grand Paris a réalisé une enquête auprès de ses entreprises adhérentes de Paris et de petite couronne pour évaluer les conséquences du projet de la Ville de Paris de fermer une partie des voies sur berges : majoritairement décrié, le projet pourrait faire augmenter le coût des travaux de bâtiment en Ile-de-France selon la FFB Grand Paris.

Les chefs d'entreprises du BTP membres de la FFB Grand Paris sont formels : le projet d'aménagement des voies sur berges de la capitale, c'est non.

D'après une enquête menée par la FFB Grand Paris, 87 % des 300 chefs d’entreprise ayant répondu désapprouvent le projet présenté par la Ville de Paris. Ceux dont l’établissement est domicilié à Paris sont même 94 % à refuser le projet.

"Pour rappel", précise la FFB Grand Paris dans son communiqué, "les chantiers parisiens représentent les trois quarts de l’activité des entreprises de moins de 20 salariés". D’après les chefs d’entreprise, la distance moyenne parcourue par jour et par salarié sur le temps de travail est de 4,9 km (la fourchette est comprise entre 2 et 80 km) et 68 % des salariés utilisent le secteur des voies sur berges pour ce type de trajet.

Pour la FFB, "les résultats de l’enquête contredisent les informations de la Ville de Paris faisant état d’un report de trafic qui n’engendrerait pas de dégradation des conditions de circulation".

Les entrepreneurs du Bâtiment rendent en effet les différents aménagements de voirie responsables de
l’augmentation de 30 % des temps de transport qu’ils subissent. Et ils estiment que l’impact sur leur chiffre d'affaires sera conséquent.

Ainsi 46,5 % des chefs d’entreprise estiment que ce projet est susceptible de diminuer leur chiffre d’affaires d’au moins 10 %. Une proportion qui atteint 51,7 % pour les entreprises domiciliées dans Paris (52,3 % pour les entreprises de moins de 20 salariés domiciliées à Paris). A l’inverse, seules 22 % estiment leur perte de chiffre d’affaires à moins de 2 %.

Enfin, comme les problématiques de circulation et de stationnement ont une influence directe sur l’économie des chantiers puisque cela rentre dans les charges internes de l’entreprise, "cette mesure risque donc d’accroître encore le coût des travaux des chantiers parisiens" prévient la FFB.

La FFB Grand Paris, associée au Medef Ile-de-France et à la CGPME Paris, a engagé un recours ayant pour effet d’annuler et/ou de suspendre la délibération 2011 SG 195 des 12, 13 et 14 décembre 2011.

Commentaires

Fermeture des voies sur berges à Paris : les entreprises du BTP disent non !

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur