En direct

Femme à tout prix
Félicie Geslin, journaliste - © © Bruno Levy / Le Moniteur
Chronique

Femme à tout prix

Félicie Geslin, journaliste |  le 14/12/2018  |  Conseil national de l'Ordre des architectes (Cnoa)Egalité professionnelleGrand Prix national de l'architecturePraemium ImperialePritzker Prize

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Conseil national de l'Ordre des architectes (Cnoa)
Egalité professionnelle
Grand Prix national de l'architecture
Praemium Imperiale
Pritzker Prize
Prix Mies van der Rohe
Valider

L'architecture n'a pas de sexe. A priori, les récompenses non plus. Pourtant, pour la sixième année consécutive, le Prix des femmes architectes devait être remis ce 10 décembre. Réservée aux femmes, soutenue par les pouvoirs publics, avec l'onction du Conseil national de l'ordre des architectes, cette distinction revendique, selon les termes de son règlement, de « favoriser la parité dans le domaine de l'architecture ». Ô parité, que de crimes on commet en ton nom ! Bel exemple de parité en effet que d'écarter délibérément la gent masculine d'une compétition pour combler un déficit d'image ou accroître les chances d'être distinguée, au motif que les hommes trustent, à de trop rares exceptions près, les Pritzker, Grand Prix national, Prix Mies van der Rohe et autres Praemium Imperiale !

Cette distinction suggère qu'une femme ne peut être primée qu'en se mesurant à ses « paires ». En l'érigeant en victime, elle sape insidieusement le développement de l'égalité entre les sexes. Il faut en effet rappeler que les conditions d'accès aux études d'architecture, aussi bien qu'à la commande, sont identiques pour les hommes et les femmes, rendant chacun éligible, à carrières et réalisations comparables, aux mêmes distinctions.

Si les femmes sont encore aujourd'hui sous-représentées dans les palmarès, c'est surtout parce qu'elles n'ont embrassé la profession que tardivement. En France, elles représentaient 28,6 % des inscrits au tableau de l'Ordre en 2017. Elles n'étaient que 16,6 % en 2000 et encore moitié moins dans les années 1980… Moins nombreuses à exercer, elles sont de facto plus rares sur les podiums. Au vu de la féminisation croissante des effectifs dans les écoles, cet état de fait est appelé à disparaître dans les années à venir. Signe des temps ? L'Equerre d'argent vient d'être attribuée à deux femmes et un homme. Un prix genré n'aurait pas fait mieux.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur