En direct

Fayat franchit le cap des deux milliards d'euros de chiffre d'affaires
Cliquer sur l'image pour l'agrandir. - ©

Fayat franchit le cap des deux milliards d'euros de chiffre d'affaires

Defawe Philippe |  le 29/01/2008  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France entière
Valider

2007 restera un bon millésime pour le groupe Fayat. L'année de ses 50 ans, le groupe créé par Clément Fayat a augmenté son chiffre d'affaires de 14% par rapport à 2006, dépassant la barre des 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires, à 2,18 milliards exactement. Dans le même temps, le résultat net après impôts progresse de 9%, à presque 101 millions d'euros.
Comme le prévoyait Laurent Fayat (voir le Moniteur n°5384 du 02/02/2007), la branche construction - qui représente 54% de l'activité - est restée tonique. Le groupe met en avant quelques belles références avec l'achèvement des travaux de l’usine d’incinération des déchets ménagers Isséane à Issy-les-Moulineaux ou la reconstruction de l’aérogare 2E à Roissy-Charles-de-Gaulle via sa filiale Castel et Fromaget. Les différends sur le chantier du musée des Confluences ont été réglés et les travaux ont pu reprendre.

Développement à l'international
Du côté de la production industrielle, Fayat reste leader mondial des matériels routiers suite au rachat de Bomag en 2004. Le groupe indique investir 3% de son chiffre d'affaires dans la recherche autour de deux grandes tendances : "l’innovation dite de rupture, basée sur de nouveaux concepts issus de la recherche fondamentale et l’innovation dite de progrès qui intègre jour après jour des améliorations qui font évoluer les standards." Le développement à l'international s'est poursuivi, notamment avec le démarrage de la production dans les usines chinoises de Pékin et Shanghai et par la création de représentations commerciales en Inde, en Hongrie et en Pologne.
Le remboursement de Bomag étant en bonne voie _"nous aurons reconstitué à l’identique nos critères internes d’équilibre financier à la fin 2008" indiquait au Moniteur Jean-Claude Fayat"_, le groupe a poursuivi en 2007 sa politique de croissance externe avec l’acquisition des carrières LN Maurice, de l’équipementier en hydraulique Aden et de deux entreprises de construction métallique, Couturier à Croix (59) et Viry à Eloyes (88).
Pour 2008, malgré les nombreuses incertitudes pesant sur le climat international et le ralentissement probable dû aux élections communales, le groupe se veut optimiste et serein.
Julien Beideler

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur