En direct

« Faire vivre et travailler ensemble des salariés d’âges différents »
Julien Pouget, président de JP Associés - © POUGET

« Faire vivre et travailler ensemble des salariés d’âges différents »

Propos recueillis par Caroline Gitton |  le 11/04/2014  |  Apprentissage BTPManagementEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Formation BTP
Apprentissage BTP
Management
Entreprises
Valider

Julien Pouget, président de JP Associés, cabinet de conseils et formations en ressources humaines, propose des clés pour manager les jeunes de la génération dite « Y », ces personnes nées entre 1978 et 1994.

Comment le BTP doit-il répondre aux attentes de la jeune génération ?

Julien Pouget : Prendre en compte les attentes des nouvelles générations est important, mais ce n’est pas suffisant. L’objectif majeur pour les entreprises est de développer une capacité à fonctionner de manière intergénérationnelle. En clair, faire vivre et travailler ensemble des générations qui n’ont pas nécessairement la même vision du monde. Les entreprises capables de capitaliser sur cette diversité amélioreront la cohésion des équipes et la qualité de vie au travail.

L’enjeu est également économique dans la mesure où le renouvellement générationnel concerne tout le monde : clients, fournisseurs, etc.

Quelles sont les clés pour intégrer et fidéliser les jeunes ?

J.B. : Les jeunes s’attachent plus facilement à un manager qu’à une entreprise. La priorité est donc de sensibiliser et former les managers qui vont intégrer et fidéliser ces nouvelles ressources. Les approches paternalistes ou autoritaires qui étaient enseignées dans les formations au management il y a quelques années trouvent aujourd’hui leurs limites. Les encadrants le réalisent sur le terrain, mais ne disposent pas nécessairement des clés pour motiver et fidéliser leurs jeunes.

Que pensez-vous par ailleurs du tutorat ?

J.B. J’y crois beaucoup. Néanmoins, derrière ce terme générique, peuvent s’abriter des réalités différentes. Certains tutorats mis en place dans le BTP ne fonctionnent pas, notamment si l’on désigne le tuteur sans lui demander son avis, ou en cas de conception trop « paternaliste » de la relation.

Le tutorat croisé, qui organise un transfert de savoirs dans les deux sens entre le jeune et son tuteur, permet de progresser de manière plus collaborative. L’exemple classique consistera pour le jeune à apporter à son aîné ses compétences informatiques.

Commentaires

« Faire vivre et travailler ensemble des salariés d’âges différents »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur