Chantiers

Face au Louvre-Lens, deux corons se métamorphosent en hôtel de luxe

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Hôtels et pensions de famille

Transformer des logements de mineurs de médiocre qualité en un hôtel quatre étoiles, c’est la prouesse réalisée à deux pas du «second Louvre». Pour réussir le tour de passe-passe, les deux corons ont été mis à nu, renforcés, puis patiemment métamorphosés en un lieu d’hébergement qui garde l’âme des lieux tout en répondant aux standards de conforts exigés par un hôtel de luxe. Retour en image sur la prouesse technique réalisée par les équipes sur ce chantier à multiples «surprises».

Avec ce projet lensois, le bailleur Maisons et Cités (63 000 logements) est sorti de son champ habituel, le logement social, pour créer un 4 étoiles de 52 chambres ! Deux anciens corons de mineurs ont été totalement métamorphosés pour accueillir, à la rentrée 2018, une clientèle exigeante dans un cadre «authentique». Ce projet, réunit un hôtel, un restaurant de 80 couverts et quatre salles de séminaire. Les travaux s’élèvent à 6,7 millions d’euros hors taxes et sont cofinancés par Esprit de France, qui exploitera l’hôtel puis le rachètera à Maisons et Cités à l’issue du bail, dont la durée n’est pas encore déterminée.

 

Lieux chargés d’histoire

 

La transformation de cet habitat minier a été confiée à l’agence Maes Architectes Urbanistes. Les Lillois sont des habitués de ces mutations de lieux chargés d’histoire en hôtels de caractère pour avoir réalisé précédemment l’Hermitage Gantois à Lille, l’hôtel de Bourgtheroulde à Rouen ou du Hainaut à Valenciennes. Ici, l’agence a conçu un projet qui conserve la succession de maisons mitoyennes avec leurs façades de briques et leurs jardins potagers et lui accole une extension neuve pour accueillir, notamment, les salles de séminaire.

 

Pas de tout repos

 

Si le résultat s’annonce à la hauteur des attentes du maître d’ouvrage et du futur exploitant, la réhabilitation ne s’est pas avérée de tout repos. «Rien n’est droit. On ne voyait pas de fissures dans le torchis mais, quand on l’a enlevé, on a vu des fissures partout dans les murs ! Au moment de la construction, dans les années 1945-1946, la maçonnerie avait déjà dû bouger tout de suite. Nous avons dû mettre des tirants d’acier avec une ancre d’un coté et une plaque métallique de l’autre afin de comprimer les deux façades et d’assurer leur stabilité. Nous avons également dû faire faire des injections dans le sol pour le renforcer !», détaille Philippe Florent, architecte et directeur de travaux du projet pour l’agence Maes.

 

Fiche technique

Maître d’ouvrage: Maisons et Cités.

Exploitant hôtelier (ATMO): Esprit de France.

Maîtrise d’œuvre: Maes Architectes Urbanistes, architecte mandataire; Moduo, BET et économiste; G. Da Silva, architecte d’intérieur; Autrement Dit, paysagiste; Sim Engineering, acousticien; Apave, bureau de contrôle; Bureau Veritas, CSPS; DC Ingénierie, OPC.

Entreprises: Coexia Aménagement Intérieur et Ramery Bâtiment, gros œuvre, traitement des façades, bardage, charpente bois, couverture tuile, étanchéité, menuiserie; ICP (mandataire), Ardeco, Cabre et Société Cuppens, cloisons, doublages, faux plafonds, menuiseries intérieures, peinture, carrelage et moquette; Eiffage Energie, plomberie, sanitaire, chauffage-ventilation, climatisation, électricité courant forts et courants faibles; Schindler, ascenseurs; VD Agencements, aménagements intérieurs; SNB, VRD et aménagements extérieurs; Demolaf, démolition et désamiantage.

Surfaces: 2 549 m2 (avant travaux); 2  785,4O m2 (après travaux); 4 1O5 m2 (terrain).

Coût des travaux (HT): 6,7 millions d’euros.

 

Focus

Le calendrier

mars 2O12: consultation de maîtrise d’œuvre

avril 2O12: désignation du maître d’œuvre lauréat

22 juin 2O16: dépôt du permis de construire

16 décembre 2O16: obtention du permis de construire

3O juillet 2O16: rendu du DCE

septembre 2O16: lancement de la consultation des entreprises

décembre 2O16: signature des marchés de travaux

janvier 2O17: démarrage du chantier

juin 2O18: fin chantier (prévue)

septembre 2O18: livraison (prévue)

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Belle réhabilitation!

    Bel ouvrage, preuve s’il en est que les bailleurs sociaux maitrisent les projets d’envergure et sont capables d’innover!!! En lien avec un futur gestionnaire et une belle équipe de maitrise d’oeuvre, bien sûr!
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X