En direct

Pourquoi certains chantiers restent-ils suspendus en France ?
Une grue trône au centre d'un chantier de construction d'un bâtiment public. - © Mr Twister - stock.adobe.com
Décryptage

Pourquoi certains chantiers restent-ils suspendus en France ?

Emmanuelle Picaud |  le 06/05/2020  |  Travaux publicsReprise des chantiersCoronavirusFrance Réglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Travaux publics
Reprise des chantiers
Coronavirus
France
Réglementation
Valider

Le redémarrage de plusieurs chantiers de travaux publics et de bâtiments sous maîtrise d'ouvrage publique est reporté. Différentes raisons expliquent cette situation, qui inquiète les professionnels du BTP.

Alors que la reprise des chantiers de BTP s’amorce un peu partout en France, des équipes entières se retrouvent au chômage forcé alors qu’elles espéraient reprendre leur activité.

A ce jour, nombre de chantiers sous maîtrise d’ouvrage publique restent toujours dans l'attente d'un redémarrage qui tarde à venir.

La fédération professionnelle Routes de France confirme ainsi avoir reçu des témoignages de ses membres à ce sujet : « beaucoup rencontrent des difficultés avec leurs clients. Ils sont nombreux et cette situation s’avère dommageable », regrette Bernard Sala, son président. « Nous sommes un secteur économique qui génère des frais fixes très importants. Or, fin avril, nous n'atteignons que 60 à 70% du niveau attendu d'après notre carnet de commande. Si les choses devait perdurer, nos entreprises seront en danger », s’alarme-t-il.

Un report « dangereux »

Bruno Cavagné, le président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), se dit également « inquiet » de voir des maires prendre des arrêtés pour empêcher la reprise ou le lancement de chantiers.

« Le report des travaux est dangereux pour nos entreprises. C'est aujourd'hui que nous avons besoin de soutien pour relancer l'économie. Aujourd'hui, pas demain ! », a vivement réagi le représentant de la fédération sur les réseaux sociaux. Jointe par le Moniteur, la fédération française du bâtiment (FFB) confirme également que plusieurs chantiers de bâtiment connaissent le même type de déconvenues.

De nombreuses raisons expliquent ce phénomène. D’une part, alors que les Français sont encore confinés chez eux, les élus craignent que les nuisances générées par les travaux qu’ils jugent non prioritaires n’affectent les riverains. Cette problématique devrait normalement se résorber d’ici les prochaines semaines avec l’entrée en vigueur du déconfinement. C’est en tout cas le souhait de Jean-Charles Robin, président de Spie Batignolles : « j’espère que cette situation ne s’éternisera pas, car nous avons besoin de terminer les chantiers pour continuer de fournir de l’emploi, dégager du chiffre d’affaires et, in fine, relancer la machine » rappelle le dirigeant.

Sur le même sujet "80 à 84 % des chantiers réactivés d’ici fin mai", Jean-Charles Robin, président de Spie batignolles

Du retard à l’allumage

D’autres facteurs expliquent que les acteurs rencontrent des difficultés au redémarrage. En particulier, les maires craignent pour la sécurité d'une part des équipes qu'ils estiment toujours exposées dans les cas de co-activité. « Les entreprises de travaux se sont dotées de leur propre guide, mais ce n’était pas le cas jusqu’à présent pour certaines professions comme les coordonnateurs SPS, qui viennent seulement de publier le leur », relève Olivier Pavy, maire référent à l’urbanisme, au logement et au patrimoine au sein de l’Association des maires de France (AMF). L’homogénéisation des consignes est en cours, mais cela implique de revoir l’ensemble de la chaîne de production.

La question s’est également posée pour la gestion de l’hôtellerie et de la restauration des équipes mobiles. « Pour un maître d’ouvrage censé gérer la gestion du personnel, il reste possible de fournir des paniers repas. En revanche, les hôtels, eux, restent fermés, et vous ne pouvez pas y trouver de palliatif », remarque Olivier Pavy.

Enfin, un autre obstacle a contribué à ralentir la reprise : la gestion des déchets de chantiers. Jusqu’à présent, certaines déchèteries restaient fermées, du fait du manque d’approvisionnement en matériaux. Cette situation a obligé les préfectures à mettre en place en urgence des plans de coordination de la filière des déchets pour faciliter le retour d’activité.

Sur le même sujet Reprise des chantiers : la profession des coordonnateurs SPS se dote d'un guide

Les élections municipales, une épine dans le pied

Dernière difficulté, cette fois-ci conjoncturelle : pour l’AMF, l’organisation des élections municipales n’a pas facilité le retour à l’activité de certaines mairies, les élus sortants étant accaparés par les affaires courantes. « Certaines collectivités ont dû gérer les urgences, repenser des services, etc. Organiser un premier tour des élections sans un second n’a pas facilité les choses. En tant qu’élus, nous avons clairement été mis au milieu du gué ! », s’indigne Olivier Pavy.

Logiquement, ces nombreuses difficultés devraient se résorber au cours des prochaines semaines. La situation ne sera pas complètement réglée pour autant. D’autres défis attendent les acteurs du BTP. La question des appels d’offres en fait partie : certains maîtres d’ouvrages réfléchissent déjà à insérer des clauses spécifiques relatives à la répartition des coûts engendrés par la pandémie. La reprise de l’activité a en effet introduit des surcoûts pour la plupart des chantiers en France. Les marchés doivent s’adapter en conséquence, et être repensés.

Pas question pour autant de ralentir le rythme de la reprise, estime Bernard Sala. « Il faut remettre en route la machine des appels d’offres, faute de quoi une énorme dépression risque de se créer », prévient-il.

Commentaires

Pourquoi certains chantiers restent-ils suspendus en France ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur