En direct

Façades Une imperméabilisation sur de la pâte de verre

bertrand escolin |  le 10/01/1997  |  Produits et matérielsRénovationSecond œuvreLoire-AtlantiqueTravaux publics

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Produits et matériels
Rénovation
Second œuvre
Loire-Atlantique
Travaux publics
Valider

-Une réhabilitation de 20 000 m2 de pâte de verre, sans ragréage, allie esthétique et résistance d'un niveau I2 et I4 à moins de 200 francs le mètre carré

-« Aucun revêtement ne tiendra sur de la pâte de verre. » Ce jugement péremptoire vient d'être contredit par le chantier qui s'achève à la résidence des « Rochelets » à Nantes. « Pour ravaler ces immeubles recouverts de panneaux de pâte de verre, typiques des années 70, on se contentait de "rustines", plus ou moins larges, explique Bernard Du Penhoat, P-DG de l'entreprise Richard chargée de cette rénovation. Pour un office d'HLM, le bardage s'impose en réhabilitation, mais c'est une solution trop coûteuse pour les petits propriétaires. »

Le façadier a proposé un revêtement Irtop finition structurée I2 et I4, conjuguant imperméabilité et tenue dans le temps. Ce procédé Sicof permet de masquer parfaitement l'ancienne structure de pâte de verre sans recourir à un ragréage. Les joints mastic entre les panneaux de pâte de verre sont remplacés par des joints en galon à soufflet en B60 non tissé qui assurent une meilleure dilatation. Les façades sont traitées en résine acrylique teintée en revêtement tricouche, avec armature pour les façades en I4 (ouest), et sans dans les façades en I2 (sud). Un revêtement nettement moins cher qu'un bardage (130 francs HT le mètre carré contre 350 à 600 francs selon le bardage) et 20 % moins cher que le ragréage classique.

La technique de pose est en finition structurée-talochée qui donne un aspect de pierre reconstituée aux façades. Avantageuse en termes de coût, cette technique nécessite un grand savoir-faire : talocher d'un seul tenant, sans reprises, des pignons de 300 m2 n'est pas à la portée de tous. Le revêtement bénéficie de la garantie décennale (imperméabilisation, résistance à la fissuration, bonne tenue).

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : Sagio.

Maître d'oeuvre : Domus Architecture.

Entreprise : Richard, façades ; Sicof, revêtements techniques.

Montant des travaux : 5,3 millions (14 700 francs par appartement).

PHOTO : L'une des tours en cours de rénovation. La finition structurée-talochée donne un aspect de pierre reconstituée aux façades.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur