En direct

Fabienne Arnold : « Rendre aux gens le plaisir de la ville »

Laurent Miguet |  le 15/01/1999  |  Seine-et-MarneHaut-RhinFrance Collectivités localesEnergies renouvelables

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
Haut-Rhin
France
Collectivités locales
Energies renouvelables
Aménagement
Espaces verts
HQE
Energie
Architecture
Environnement
Etat
Valider

L'adjointe au maire de Mulhouse chargée de l'urbanisme et des espaces verts, prône une méthode douce pour affirmer progressivement son orientation écologiste.

Votre nomination amorce-t-elle une réorientation de la stratégie d'urbanisme de Mulhouse ?

L'urbanisme se conçoit sur le long terme et obéit autant à des choix qu'à des contraintes. Pour l'essentiel, j'assume des objectifs validés avant moi. En tant que femme, je pense néanmoins aborder l'urbanisme avec un éclairage différent en termes de fonctionnalité. Ma sensibilité écologiste s'exprime dans la recherche d'un habitat harmonieux permettant aux gens de retrouver le plaisir de la ville. Je pense que l'on peut apporter de grandes améliorations en travaillant sur des détails qui ne bouleversent pas forcément les projets.

Quelle méthode mettez-vous en oeuvre ?

Avec la Société d'équipement de la région mulhousienne comme avec l'Opac Mulhouse Habitat ou le service Habitat et Quartier, piloté par mon collègue Pierre Freyburger, nous appliquons les règles de transversalité et de concertation. Cette méthode prend du temps, et nous travaillons à la recherche d'outils qui la rendent compatible avec une meilleure réactivité.

La ville s'associera-t-elle à la politique régionale de soutien à la haute qualité environnementale dans la construction ?

Avec Roger Imbéry, adjoint à l'environnement, nous réfléchissons à l'amélioration de la qualité de l'habitat par le choix des matériaux et des techniques d'isolation. D'autres réflexions portent sur des équipements fonctionnant à l'énergie solaire et sur un programme de logements collectifs en bois. Nous nous donnons encore un à deux ans de réflexion avant de finaliser ces projets.

PHOTO

Fabienne Arnold : « Je pense qu'on peut apporter de grandes améliorations en travaillant sur des détails ».

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil