En direct

Evénement

Extraction de granulats naturels : précisons !

RENAUD ROLLIN |  le 26/05/2000  |  Produits et matérielsTechniqueBéton

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Produits et matériels
Technique
Béton
Valider

L'article sur les granulats de substitution inclus dans le dossier que « Le Moniteur » du 14 avril 2000 a consacré aux bétons appelle de ma part nombre de remarques. Votre journaliste écrit que « l'ouverture de carrières dans le lit des rivières est de plus en plus difficile ». Cette formulation donne à penser que les extractions de granulats dans le lit mineur des cours d'eau se poursuit et que la profession continuerait d'y demander des autorisations d'exploitation.

Il n'en est rien : les extractions dans le lit mineur des rivières est interdite depuis plusieurs années et la profession se conforme bien entendu scrupuleusement à cette interdiction dont elle admet parfaitement le bien-fondé.

Il est exact que les extractions dans le lit majeur (c'est-à-dire au voisinage du cours d'eau, mais non dans le cours d'eau lui-même) restent possibles, et j'ajouterai souhaitables. Il s'agit en effet d'une ressource naturelle de grande qualité, dont il serait tout à fait préjudiciable de se priver, dans la mesure où l'impact environnemental de leur extraction peut être parfaitement maîtrisé, ce que garantissent les conditions réglementaires dont leur exploitation est aujourd'hui assortie.

Au demeurant, il s'agit dans certaines zones de la seule ressource de granulats naturels disponible. Décider de s'en passer provoquerait inévitablement des pénuries artificielles et un accroissement considérable du transport des granulats, essentiellement par la route, ce que personne ne peut souhaiter. (...)

A propos des roches éruptives, que vous classez parmi les « matériaux locaux » et réputées « peu abondantes », il y a là une confusion regrettable et une erreur flagrante.

Il importe d'abord de préciser la nature des « matériaux locaux » : il s'agit de matériaux que leurs caractéristiques intrinsèques excluent théoriquement du champ d'application des normes d'emploi, mais qui peuvent néanmoins être utilisés en tenant compte des conditions réelles de certains chantiers et en prenant des précautions particulières. Des guides d'emploi régionaux, à l'établissement desquels la profession participe largement, reflètent l'effort qui se développe pour promouvoir l'utilisation de ces matériaux et la politique rationnelle et économe de la ressource que les producteurs de granulats préconisent depuis longtemps.

Il est clair que les granulats de roches éruptives ne répondent aucunement à cette définition des « matériaux locaux ». Il s'agit au contraire de matériaux répondant aux exigences géotechniques les plus sévères, et que les maîtres d'oeuvre qui les utilisent depuis des décennies seraient à coup sûr très étonnés de devoir ranger dans la catégorie des matériaux « hors normes ». Quant à leur prétendue rareté, la production de 1998 (101 millions de tonnes) témoigne du contraire.

Vous évoquez enfin un « rapport confidentiel » du Cerib établissant que les granulats marins peuvent parfaitement être utilisés en substitution aux sables et graviers alluvionnaires terrestres. Je n'ai pas connaissance du rapport confidentiel du Cerib, mais j'aurais été très étonné qu'il conclue autrement. Les granulats marins ne sont en effet rien d'autre que des alluvions fluviatiles ou littorales aujourd'hui submergées par l'élévation du niveau de la mer et dont les gisements ne sont que la prolongation des gisements émergés. Il serait donc extrêmement surprenant que ces matériaux eussent des caractéristiques bien différentes de celles de leurs homologues terrestres.

Les nombreux ouvrages d'art construits avec des granulats marins attestent de leur aptitude à ce type d'emploi.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil