En direct

Extension d'une fosse de déversement dans une usine en activité

vincent gaume |  le 21/02/1997  |  Gros œuvreDéchetsIlle-et-VilaineEnvironnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Gros œuvre
Déchets
Ille-et-Vilaine
Environnement
Valider

-Un soutènement métallique en bordure de l'existant.

Mise en service en 1968, l'usine d'incinération des ordures ménagères (UIOM) de Rennes-Villejean a fait l'objet d'une extension portant sa capacité de traitement de 80 000 à 140 000 t de déchets par an. « Nous avons multiplié la superficie de la fosse par deux, sans interrompre le fonctionnement de l'usine ni déstabiliser les fondations existantes », explique Luc Bidel, responsable du SCIC de la ville de Rennes, mandataire des travaux.

Un blindage métallique

Les travaux ont imposé l'exécution d'un soutènement : des profils HEA 300 sont fondés jusqu'à une douzaine de mètres sous le niveau du hall de déchargement, tous les 60 cm. Après excavation des terres sur 3 m, une file horizontale de butons (deux IPE 360 ressoudés) fixés à des liernes en béton armé est installée entre les deux blindages afin d'assurer la reprise de la poussée latérale. La mauvaise qualité des remblais existants sous le hall a interdit l'utilisation de tirants d'ancrage. Le déblaiement de la fosse est synchronisé avec la pose côté hall de butons obliques appuyés sur une semelle en fond de fouille, reprenant jusqu'à 180 t de poussée. « La tenue des terres est assurée par effet de voûte, et dispense donc de toute injection de béton, à l'exception des cas ponctuels d'infiltration d'eau », précise Jack Andennah, responsable d'unité d'exploitation de l'Apave de l'Ouest.

Le dimensionnement a tenu compte des cas où la fosse est successivement vide, pleine de déchets ou d'eau puisqu'elle sert aussi de bassin tampon en cas d'incendie. Afin de se prémunir contre les infiltrations d'eau, un système de ceinture drainante, avec regard fonctionnant en piézomètre et pompe de relevage vers le réseau des eaux pluviales, permet de réduire les sous-pressions et d'éviter un cuvelage. Ensuite, un butonnage de la fosse par poutres à treillis se substitue aux IPE ressoudés et assure provisoirement la stabilité horizontale avant le coulage des planchers.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : district urbain de l'agglomération rennaise (Duar).

Maître d'oeuvre : services techniques municipaux de la ville de Rennes (Scic) et direction départementale de l'agriculture et de la forêt (DDAF) d'Ille-et-Vilaine.

Contrôle : Apave de l'Ouest.

Génie civil : Sogea-SADC.

Marché : 188 millions de francs.

Délai : trente-trois mois.

PHOTO :

Les fondations existantes sont soutenues par des HEA 300 de 12 mètres et par une file de butons IPE 360.

Cet article fait partie du dossier

FONDATIONS-FORAGES

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil