En direct

Expérimentations locales dans le bâtiment SAONE-ET-LOIRE

BERNARD ALDEBERT, PIERRE DELOHEN, JOSETTE DEQUEANT, ELISABETH GILLION, JACQUELINE MC LAURIN, MARCEL LINDEN, CHRISTIANE PERRUCHOT |  le 16/05/1997  |  Saône-et-Loire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Saône-et-Loire
Valider

Sommaire du dossier

  1. SOMMAIRE 4877- Déchets de chantier
  2. Déchets de chantier : comment les éliminer ?
  3. Gestion des déchets de chantier Entre prise de conscience et concrétisation
  4. SOMMAIRE 4922 CAHIERS DE L'ENVIRONNEMENT : Déchets de chantier
  5. COMMENT LES ELIMINER ? REGLEMENTATION
  6. Maîtriser les coûts et optimiser les pratiques
  7. Comment s'y prendre
  8. 4 solutions pour vos déchets
  9. BIBLIOGRAPHIE PRATIQUE
  10. BIBLIOGRAPHIE PRATIQUE
  11. BIBLIOGRAPHIE PRATIQUE
  12. "Il faut créer des centres de regroupement"
  13. Travaux publics : contrastes OUVRAGES D'ART
  14. Travaux publics : contrastes ROUTES
  15. Travaux publics : contrastes
  16. Réglementation Les obligations pour chaque intervenant
  17. 7 conseils pour mieux gérer ses déchets*
  18. Expérimentations locales dans le bâtiment PICARDIE
  19. Regroupement et tri
  20. Expérimentations locales dans le bâtiment RHONE
  21. Expérimentations locales dans le bâtiment
  22. ORGANISATION Faire traiter ses déchets par un partenaire : une affaire de méthode
  23. Expérimentations locales dans le bâtiment OISE
  24. Expérimentations locales dans le bâtiment SAONE-ET-LOIRE
  25. DECHETS D'AMIANTE Choix restreint et coûts élevés
  26. TRI SELECTIF SUR SITE Gérer les déchets directement sur le chantier
  27. Expérimentations locales dans le bâtiment ALLEMAGNE
  28. Expérimentations locales dans le bâtiment GRANDE-BRETAGNE
  29. Eliminer les déchets de chantier
  30. DECONSTRUCTION SELECTIVE Une réponse à la pollution par les gravats
  31. Traitement des déchets de chantier
  32. Où déposer ses déchets de chantier ?
  33. Comment s'y prendre - Picheta : Développer une solution de proximité
  34. Les solutions émergent
  35. Déchetteries : tout trier et valoriser
  36. Comment s'y prendre - Le Bâtiment Associé : Montrer l'exemple
  37. «Granulats recyclés : respecter les normes de caractérisation»
  38. Les dechetteries en négoce une formule toujours en test
  39. Les bureaux d'études spécialisés anticipent les difficultés
  40. Une démarche ambitieuse et volontaire
  41. Développer le marché de la récupération à l'export
  42. Les professionnels des déchets développent leurs offres « chantier »
  43. Valorisation et maîtrise des coûts, les majors du bâtiment s'organisent

24 entrepreneurs prennent leurs déchets en main

La gestion des déchets du BTP en Saône-et-Loire est un volet du plan départemental d'élimination des déchets. Une charte signée par les producteurs de déchets, les recycleurs et les donneurs d'ordre doit aboutir à la création d'une dizaine de plates-formes d'accueil et de revalorisation des déchets, réparties sur l'ensemble du département, avec une zone de rayonnement de 15 km

La première, située à Saint-Marcel, près de Chalon-sur-Saône a, depuis l'été dernier collecté 8 000 m3 de matériaux, dont 5 000 m3 de terre et généré un chiffre d'affaires de 380 000 francs durant les six premiers mois. Son installation a coûté 750 000 F (une concasseuse et une bascule de pesage des camions), subventionné par l'Ademe et les collectivités locales. Ce centre de gestion a une double particularité (les autres centres devraient être bâtis sur ce modèle). Ce sont les entreprises du BTP qui gèrent elles-mêmes le dispositif à travers une SA baptisée Carme. Le capital de 1,2 million de francs a été apporté à parts égales par 24 entreprises (10 du bâtiment, 10 des TP et 4 recycleurs).

La plate-forme est gérée par une SARL dont Carme est l'actionnaire majoritaire, mais le capital est ouvert à toute autre entreprise locale. Autre originalité : chaque plate-forme sera associée, si possible, à un site à remblayer avec les matériaux inertes, fins, non recyclables dans le cadre d'un aménagement urbain ou routier. A Saint-Marcel, le but est de remblayer un terrain de 9,5 ha (sur 1 m de hauteur) où la communauté de communes de Chalon-sur-Saône créera une nouvelle zone d'activités.

Recyclage et revalorisation

Une soixantaine d'entreprises ont pris l'habitude de décharger leurs déchets sur cette plate-forme, au prix de 14 F à 9 200 F/t, selon la nature des matériaux et leur état : déjà triés ou en vrac. Lorsque le tri n'a pas été effectué, un opérateur retire les matériaux valorisables. « Souvent, ce sont des petits volumes livrés par des artisans du bâtiment qui ne sont pas organisés pour un tri sur le chantier », précise Thierry Cortambert, P-DG de Carme et patron d'une société de recyclage à Mâcon.

Triés avant livraison, les matériaux sont entassés sur la plate-forme en trois grandes familles. L'enrobé et le béton sont concassés pour être revendus. La terre et les briques servent au remblai de la future zone industrielle. Enfin, trois bennes reçoivent séparément le bois, le fer et des matériaux divers.

Les recycleurs actionnaires en assurent la revalorisation. Carme ne compte pas s'arrêter là et espère convaincre des maîtres d'ouvrage publics et privés d'intégrer dans les appels d'offres la mention de l'évacuation des déchets vers une plate-forme, ou le traitement in situ.

PHOTO : Terre et briques servent sur place à remblayer le futur site d'une zone d'activité.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil