Exclusif : La start up lyonnaise Béton Direct s’implante dans l’ouest de la France
La start up organise, via sa plateforme digitale, la livraison de béton et mortier prêts à l’emploi sur les « petits chantiers ». Elle prélève 20% de commission sur chaque opération. - © © DR

Exclusif : La start up lyonnaise Béton Direct s’implante dans l’ouest de la France

Florent Maillet |  le 25/10/2016  |  Produits et matérielsTravailBétonCharente-Maritime

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Produits et matériels
Travail
Béton
Charente-Maritime
Valider

La jeune pousse, qui organise la livraison et la manutention de béton et mortier prêts à l’emploi directement sur les « petits » chantiers, connaît un démarrage encourageant dans l’agglomération lyonnaise. En avance sur son agenda, elle étend son service à Bordeaux, Limoges, Angoulême et La Rochelle. Et prépare sa seconde levée de fonds.

La start up Béton Direct élargit son champ d’action au-delà de l’agglomération lyonnaise, où elle a lancé son service en mai dernier. « Nous nous déployons ces jours-ci dans quatre agglomérations de l’ouest de la France, une zone où nous avons identifié un marché intéressant », annonce au Moniteur une porte-parole de la jeune pousse fondée par Julien Lebourgeois, un ancien cadre de Lafarge et Cemex. Les villes concernées sont Bordeaux, Limoges, Angoulême et La Rochelle.

Béton Direct organise, via une plateforme digitale, la livraison de béton et mortier prêts à l’emploi sur les « petits chantiers ». Une niche à défricher : les industriels s’intéressent en priorité aux « gros volumes », tandis que les grossistes bâtiment se contentent de livrer les matériaux (sable, ciment) bruts. La start up se rémunère en prélevant 20% de commission sur le prix d’achat.

Notoriété et référencement Google

Ce déploiement dans l’ouest arrive avec quelques mois d’avance par rapport au business plan initial. « Nous connaissons un très bon démarrage dans la région lyonnaise et notre référencement Google a accéléré notre notoriété auprès de nos cibles commerciales, à savoir les petites entreprises du bâtiment qui font une consommation occasionnelle de béton, et les particuliers type auto-entrepreneurs », confie la porte-parole.

La greffe a pris, également, auprès des cimentiers, que Béton Direct référence, pour mettre à disposition leur offre auprès des clients. Autour de la capitale rhônalpine, la production de 20 centrales à béton, ainsi que les capacités de 150 camions de livraisons de toutes typologies, sont aujourd’hui accessibles « en 5 étapes », via le site. Ce qui positionne la jeune pousse comme un acteur de premier plan sur son segment. « En 6 mois d’existence, nous avons enregistré une  cinquantaine de commandes, pour un volume d’environ 250 m3 de béton. Cela peut paraître peu mais nous sommes dans une logique de service sur-mesure auprès de nouvelles cibles clients. »

Une seconde levée de fonds imminente

Parmi elles se trouvent des particuliers « gros bricoleurs », mais aussi de petites entreprises du BTP comme des piscinistes ou des paysagistes, qui réalisent par exemple des clôtures. Des TPE que Béton Direct a réussi à convaincre grâce à des modes de livraison plus précis que le camion toupie, à l’image des bacs à béton et mortier frais retardé, livrés sur plusieurs chantiers dans le cadre de tournées.

« Nos investissements en recherche & développement se concentrent sur l’évolution des contenants, comme ces bacs à mortier qui existaient déjà dans les années 1990, ainsi que l’amélioration des algorithmes de notre plateforme web pour l’optimisation de la logistique et des prix », expliquait en juin dernier au Moniteur Julien Lebourgeois.

Un modèle qui semble plaire aux industriels : pour appuyer son déploiement dans l’ouest, Béton Direct a déjà référencé 12 centrales de production de béton. Et pour continuer à se développer, la start up va lancer sous peu une deuxième levée de fonds, à hauteur de 600 000 €. C’est davantage que la première opération qui, avec 400 000 € d’argent frais, avait permis le démarrage de l’activité.

Commentaires

Exclusif : La start up lyonnaise Béton Direct s’implante dans l’ouest de la France

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur