En direct

Européennes: la gauche (presque) réunie contre Europacity
- © Compte Twitter Fabien Guillaud Bataille

Européennes: la gauche (presque) réunie contre Europacity

LeMoniteur.fr, avec AFP |  le 20/05/2019  |  Grand ParisGrand Paris ExpressVal-d'OiseEuropacity

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Grand Paris
Grand Paris Express
Val-d'Oise
Europacity
Valider

A une semaine des élections, Yannick Jadot, Ian Brossat et Benoît Hamon se sont retrouvés dimanche à Gonesse (Val-d'Oise), pour dire leur opposition au projet immobilier Europacity.

L’opposition au projet Europacity, une parenthèse unitaire, dans une campagne des Européennes marquée par la division de la gauche. Réunis ce dimanche 19 mai 2019 au milieu d'un champ du "Triangle de Gonesse", à l'appel du collectif qui lutte contre ce projet de centre commercial et de loisirs géant, les trois têtes de liste EELV, PCF et Générations pouvaient croiser d'autres candidats ou élus: Claire Nouvian, fondatrice de Place publique et candidate en queue de la liste conduite par Raphaël Glucksmann, Clémentine Autain, députée LFI, Delphine Batho, députée Génération écologie...

Sur le même sujet Le projet d’aménagement du Triangle de Gonesse déclaré d’utilité publique

Tous se sont succédé à la tribune, devant quelques centaines de militants écologistes, pour fustiger un projet emblématique de la "société de consommation", accusé de détruire des terres agricoles et de fragiliser le commerce de proximité, tout cela au profit du "big business", comme a dit Yannick Jadot.

« Faire comme avant »

"Je pense que ce qui se joue ici (...) c'est la conception d'un modèle de développement: est-ce qu'on peut demain se préoccuper de la biodiversité, de la lutte contre le dérèglement climatique, et continuer à faire comme avant en matière de politique économique et libérale? Moi je considère que non", a déclaré à la presse Benoît Hamon.

Plus inattendu dans ce registre, le communiste Ian Brossat a lui aussi soutenu que "si on veut rendre service à l'environnement, il faut en finir avec l'artificialisation des terres et avec le recul des terres agricoles". "Un vieux philosophe allemand qui s'appelait Karl Marx disait: Le capitalisme s'attaque avec la même férocité à l'homme et à la nature. On en a un bel exemple ici", a-t-il lancé.

Le PS absent

Annoncé dans un premier temps, le député européen Pascal Durand (ex-EELV, candidat cette fois sur la liste LREM-MoDem) n'est finalement pas venu. Interrogé par l'AFP, il a mis en avant des "impératifs de campagne", mais affirmé avoir "réitéré par écrit" son "opposition à ce projet", qui est soutenu par le gouvernement.

Les socialistes étaient également absents, alors que le maire PS de Gonesse Jean-Pierre Blazy défend avec vigueur la construction du complexe.
"Ce rassemblement souligne les contradictions des uns et des autres. Nous avons un cas d'école, ça n'est pas le seul", a glissé le secrétaire national des Verts David Cormand, visant la liste PS-Place publique.

Auprès de l'AFP, Claire Nouvian a assumé sa présence: "Ici, on est au coeur de ce qu'on a rejeté dans nos combats communs (le pacte signé entre le PS et Place Publique, NDLR). On se bat contre l'artificialisation".

Commentaires

Européennes: la gauche (presque) réunie contre Europacity

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur