En direct

Europe Avis de grand calme dans le BTP

MICHEL LEVRON |  le 20/06/1997  |  LogementTravailEntreprisesConjonctureEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Travail
Entreprises
Conjoncture
Europe
France entière
Valider

-Stabilité pour le logement neuf, mais croissance pour le non-résidentiel privé. -Montée en puissance du privé dans le génie civil.

« Phénomène nouveau en Europe de l'Ouest : les marchés de la construction sont très probablement entrés dans une longue période de stabilité, confirmant ainsi leur décrochage par rapport à la croissance du PIB. De plus, bien que le "gâteau" n'augmente pas, les ingrédients qui le composent sont en train de changer : de nouveaux sous-secteurs se renforcent - la réhabilitation par exemple -, d'autres déclinent - le non-résidentiel public pour n'en citer qu'un. A nos entreprises d'identifier les segments positifs et d'abandonner les négatifs... » C'est en ces termes que Lorenzo Bellicini directeur du Cresme a conclu la 43e conférence d'Euroconstruct qui s'est déroulée le 13 juin à Rome

Dans la zone analysée par Euroconstruct, la croissance du PIB sera de 2,4 % cette année et de 2,6 % en 1998. Par contre, dans la construction, cette croissance ne sera que de 0,4 % cette année à 725,9 milliards d'écus (valeur moyenne 1996, soit environ 6,55 francs) et de 1,5 % l'an prochain, à 736,4 milliards. Ainsi, depuis 1994, croissances du PIB et de la construction ne sont plus en phase.

Pour les cinq grands pays et pour la période 1996-1998, la construction allemande (son poids représente ceux de l'Espagne, de l'Italie et de la Grande-Bretagne) va continuer à baisser (- 0,5 %), tandis que l'Espagne et l'Italie augmenteront de 0,8 %, la France de 0,9 %, seule la Grande-Bretagne (avec + 3,1 %) semblant avoir retrouvé un cycle de croissance. Toujours pour la même période, les « petits » pays comme la Finlande (+ 9,5 %, après il est vrai une profonde crise), le Portugal (+ 7,6 %) et l'Irlande (+ 7,5 %) connaîtront des croissances très fortes.

Le marché du logement neuf (184,2 milliards d'écus), qui représente 25 % du secteur, aura une évolution négative cette année (- 1,1 %) et stable l'an prochain (dans la zone Euroconstruct, plus de 2 millions de logements construits en 1995, 1,9 million l'an prochain). Des pays poursuivront leur baisse. C'est notamment le cas de l'Allemagne qui revient de très haut avec 603 000 logements en 1995 (- 3,5 % et - 2,5 % cette année et l'an prochain), de l'Italie (- 4,3 % et - 2,1 %), et de la Suisse (- 9,5 % et - 7 %).

Parmi les grands pays, seules la Grande-Bretagne (+ 5,4 % et + 2,4 %) et l'Espagne (+ 2 % cette année et l'an prochain) seront positives. La France, après une évolution négative cette année (- 1,1 % à 283 000 logements), devrait connaître un rebond l'an prochain à + 5,2 % (une prévision bien optimiste qui parie sur le succès de « l'amortissement Périssol ».

A noter enfin, la très bonne tenue de trois pays d'Europe du Nord : le Danemark (+ 12 % en 1997 et en 1998), la Finlande (+ 25 % et + 15 %) et la Norvège (+ 5 % et + 9,2 %).

Le non-résidentiel privé (15 % du secteur, soit 110 milliards d'écus), après une croissance de 1,1 % cette année, va fortement augmenter l'an prochain (+ 2,2 %). Une croissance due essentiellement à la France (+ 5,5 %) et à la Grande-Bretagne (+ 5,1 %) ; d'autres pays comme le Danemark (+ 10 %), la Finlande (+ 10 %), l'Irlande (+ 7,8 %) ou les Pays-Bas et le Portugal (+ 3 %) contribuant aussi à cette bonne prévision.

L'amélioration-entretien,en constante progression, représentera cette année 235 milliards d'écus, soit 35 % du secteur. Un taux qui monte à plus de 40 % pour l'Italie, la France et la Grande-Bretagne, mais qui est à moins de 30 % pour l'Allemagne et à seulement un peu plus de 20 % en Espagne. Ce sous-secteur, dont les données sont limitées et peu fiables (quelle est la part exacte du marché noir ?) devrait progresser encore de 2 % cette année et l'an prochain.

Le non-résidentiel public (34,2 milliards d'écus, soit 5 % du secteur) et le génie civil (153,6 milliards d'écus, soit 21 %), dépendant pour une très large part des crédits publics, souffrent des efforts des Etats pour réduire leurs déficits et faire partie des pays retenus pour accéder à la monnaie unique. Ainsi, après - 3,2 % cette année, le non-résidentiel public sera encore négatif l'an prochain .

Quant au génie civil, après une année stable, il devrait progresser de 2 % l'an prochain. Par nature de travaux, à noter la priorité donnée au rail au détriment de la route. Par pays, c'est l'Irlande (+ 13,5 % et + 11 % en 1997 et 1998) et le Portugal (+ 15 % et + 5 %) qui enregistrent les meilleures performances (merci aux fonds communautaires...). Pour les cinq grands pays, la France redeviendrait positive l'an prochain (+ 2,4 %), après, il est vrai, un sévère - 4,5 % cette année ; l'Allemagne serait stable (elle représente à elle seule 25 % du total) ; l'Espagne, après - 6 % en 1997, redeviendrait positive en 1998 (+ 1 %) ; l'Italie réaliserait un bon résultat (+ 2,6 % et + 3 %) ; avec + 2,5 %, la Grande-Bretagne bénéficierait en 1998 de l'effet PFI (Private Finance Initiative). Enfin, les experts d'Euroconstruct ont relevé un mouvement généralisé des grandes nations vers le transfert au privé des financements des infrastructures. Une conséquence certainement inattendue des contraintes publiques liées au passage à la monnaie unique...

(1) Club de la prévision du secteur de la construction en Europe, Euroconstruct réunit les instituts de quinze pays d'Europe de l'Ouest (l'Union européenne plus la Norvège et la Suisse, moins le Luxembourg et la Grèce). Il se réunit tous les six mois pour faire des prévisions à court et moyen termes. Le représentant français est Bipe Conseil.

TABLEAU : DISPARITES SUR FOND DE FAIBLE CROISSANCE. Parmi les principaux pays européens, seule la Grande-Bretagne connaîtra, cette année et l'an prochain, une nette croissance

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur