En direct

Europacity : le coup de boutoir de Benjamin Griveaux
Vue du titanesque projet Europacity, porté notamment par Ceetrus (ex-Immochan). - © documents BIG/EuropaCity

Europacity : le coup de boutoir de Benjamin Griveaux

F.M., avec AFP |  le 12/10/2018  |  EuropacityIle-de-France

"Je ne crois pas au business model global du projet" a affirmé le porte-parole du gouvernement et potentiel candidat à la mairie de Paris, s'exprimant "à titre personnel".

C'est une parole qui va forcément porter. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux "ne croit pas", à "titre personnel", au projet de mégacomplexe de commerces et de loisirs Europacity, au nord de Paris, a-t-il déclaré jeudi 12 octobre, dans la soirée.

"Je ne crois pas - là je m'exprime à titre personnel et non en tant que porte-parole du gouvernement - au business model global du projet", a indiqué celui qui postule à l'investiture LREM à la maire de Paris, et qui intervenait devant le Medef de la capitale.

La nuance est de taille : L'Etat avait en effet réaffirmé son soutien au projet en mai dernier. Et le Premier ministre Edouard Philippe "a envoyé un courrier en juillet pour confirmer l'intérêt du gouvernement dans le projet, tout en demandant de le reconfigurer pour mieux tenir compte des enjeux environnementaux", avait indiqué Matignon.

« On n’est pas totalement dans l’air du temps »

"Je ne sais pas s'il a évolué depuis deux ans, mais dans la construction du projet (...), c'était de mémoire 500 boutiques, beaucoup d'artificialisation des sols. Je considère qu'on n'est pas totalement dans l'air du temps et dans le sens de l'histoire avec ce type de projet", a-t-il mis en avant en se disant "assez sceptique".

"Je ne crois pas en ce projet-là mais ça ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire dans le Triangle de Gonesse", dans le Val-d'Oise, où le complexe doit s'implanter, a-t-il ajouté, plaidant pour "en faire un lieu qui permette de faire de la  couture entre des territoires qui s'ignorent et se tournent le dos alors qu'ils ont des problématiques très communes".

Sur le même sujet Les architectes arrivent en force sur le projet EuropaCity

EuropaCity, ce mégacomplexe à 3,1 milliards d'euros, tant espace commercial (230 000 m²) que culturel (50 000 m²) et parc de loisirs (150 000 m²), doit voir le jour d'ici 2024. Il doit s'implanter sur 80 hectares d'anciennes terres agricoles coincées entre les aéroports de Roissy, du Bourget, l'autoroute A1 et la D317.

Commentaires

Europacity : le coup de boutoir de Benjamin Griveaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur