En direct

Euromed Center : Vinci et Fayat remportent un marché de 106 millions d’euros

R. M. |  le 08/06/2012  |  Bouches-du-RhôneCollectivités localesEntreprisesIndustrieInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bouches-du-Rhône
Collectivités locales
Entreprises
Industrie
International
Valider
MARSEILLE -

Le groupement Vinci Construction France (Dumez Méditerranée, mandataire avec Travaux du Midi) et Fayat (Bec Construction et Cari) vient de décrocher un marché de 106 millions d’euros HT, correspondant au macrolot entreprise principale de l’opération Euromed Center II. Le contrat de promotion immobilière avait été signé il y a quelques semaines par Foncière des régions et Prédica (Crédit agricole), les investisseurs de l’opération avec les aménageurs Crédit agricole Immobilier et Altarea Cogedim.

Le marché remporté par Vinci et Fayat porte sur la totalité de la réalisation d’Euromed Center II. Deux autres macrolots sont prévus : CVC (chauffage, ventilation, climatisation) et courants forts et faibles. Repensé à cause de la crise (phasage, économies sur le projet), ce pôle d’affaires et de services au cœur du quartier de la Joliette, conçu par un groupement d’architectes piloté par Massimiliano Fuksas, comporte à présent quatre immeubles de bureaux BBC (plus de 51 000 m² de surface), une infrastructure optimisée (un parking enterré de 846 places sur un seul niveau), 2 500 m² de commerces (sur la rue intérieure notamment) et un hôtel 4 étoiles de 210 chambres (près de 10 000 m²). Désormais placé en superstructure, le cinéma multiplexe d’Euromed Center II est prévu dans une phase ultérieure de l’opération. Concernant le phasage des travaux, la tranche ferme porte sur la réalisation du parking (32 000 m²), de l’immeuble de bureaux H (16 000 m²) et des espaces extérieurs communs, avec un ordre de service attendu en juin pour une livraison fin 2014. Quatre autres tranches conditionnelles sont prévues (l’hôtel et les trois autres immeubles de bureaux). Le délai global des travaux, en fonction de la délivrance des ordres de service des tranches conditionnelles, varie de trois à quatre ans.

PHOTO - 647560.BR.jpg
PHOTO - 647560.BR.jpg - © Altarea Cogedim

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur