En direct

Eurodisney phase 2 : organiser les accès et l'installation des entreprises

Bernard Reinteau |  le 09/04/1999  |  EntreprisesTravailProtection socialeSeine-et-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Travail
Protection sociale
Seine-et-Marne
Valider

Lancé dans sa deuxième phase, le chantier d'Eurodisney à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), va voir cohabiter près de quinze maîtres d'ouvrages sur des projets qui s'ordonnanceront sur plusieurs années : Epafrance, aménageur de ce site, mais aussi la Segece, chargée de construire le centre commercial, le syndicat de l'agglomération nouvelle, les différents syndicats des eaux, la SNCF, la RATP, etc. Pour améliorer la coexistence entre ces intervenants, l'aménageur a demandé aux coordinateurs SPS Hervé Cerles et Patrick Dula d'organiser le site durant la période de travaux.

La discussion entre Epafrance, l'inspection du travail et la caisse régionale d'assurance maladie s'est concrétisée par la rédaction d'un cahier des charges de viabilisation du chantier. Ce document définit quatre grandes mesures d'organisation.

Tout d'abord, les accès aux chantiers. Les conducteurs de véhicules d'entreprises accèdent aux chantiers depuis l'autoroute A4. Quant aux personnels qui se rendent sur ce site en transports en commun, ils empruntent les navettes de ramassage.

En deuxième lieu, 6 km de pistes de 7 m de large ont été créées en plus de celles déjà construites lors des précédents chantiers. Le cahier définit les règles de circulation et les responsabilités d'entretien.

Elément central d'accueil des entreprises : la base vie. Il s'agit d'un équipement totalement viabilisé et clos qui regroupe sur un hectare un cantonnement et un parc de stationnement des matériels de TP. Epafrance gère l'installation des entreprises sur les parcelles en fonction du nombre d'intervenants des entreprises. Tous les bungalows seront impérativement raccordés aux différents réseaux de fluides : eau, assainissement, électricité, téléphone. Enfin l'organisation des secours. Elle repose sur un balisage de neuf points de rencontre reconnu d'ores et déjà par les pompiers du centre de secours implanté à proximité. Le plan d'implantation est remis à chaque chef de chantier.

LE MOT DES INTERVENANTS

Hervé Cerles et Patrick Dula, concepteurs du cahier des charges de viabilisation

" L'organisation des chantiers devait aussi tenir compte de l'image de marque du site d'Eurodisney. La mise au point du cahier des charges de cette deuxième phase est le fruit de la discussion entre Epafrance, l'inspection du travail, et la caisse régionale d'assurance maladie. "

PLAN : Accès à Eurodisney

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil