En direct

Euralens : hôpital cherche assistance à maîtrise d’ouvrage

alix de vogüé |  le 18/10/2013  |  Pas-de-CalaisNordCollectivités localesBâtimentMaîtrise d'ouvrage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Pas-de-Calais
Nord
Collectivités locales
Bâtiment
Maîtrise d'ouvrage
France entière
Technique
Valider
Pas-de-Calais -

Après le feu vert politique en juillet, le lancement mi-octobre de l’appel d’offres pour recruter l’assistance à maîtrise d’ouvrage marque le coup d’envoi du futur hôpital de Lens. Avec un budget de 250 millions d’euros TTC, dont 170 millions HT de travaux, ce centre sera le plus grand chantier hospitalier de France.

13 ha libérés pour Euralens

Et aussi le projet de construction le plus important sur le territoire d’Euralens qui, à l’horizon 2020, libérera 13 hectares en plein cœur de ville, à deux pas du stade Bollaert. Le futur bâtiment monobloc représentera 77 000 m 2 de surface de plancher avec 700 lits de médecine, chirurgie et obstétrique. Ce projet s’intègre dans le futur pôle hospitalier de la Gohelle mutualisant les moyens du centre hospitalier et ceux de l’Association hospitalière Nord Artois cliniques (Ahnac), établissement issu du régime minier.
Situé juste au sud de la cité du 12/14, l’hôpital actuel - composé de multiples pavillons construits à partir de 1930 - ne pouvait pas être rénové. Il sera donc reconstruit au nord de cette cité, en lisière de l’A21 sur des terres agricoles sur lesquelles passait la ligne de front de la Grande Guerre. « On le sort de la ville, mais il faudra conserver un lien très fort avec le centre », souligne Laurent Zaderatzky, directeur adjoint du centre hospitalier de Lens qui pilote le projet. « Cet hôpital doit s’inscrire dans la dynamique d’Euralens », ajoute-t-il.

Chambre du futur

Outre cette question de l’intégration urbaine, « la problématique énergétique avec l’optimisation des consommations », constituent pour lui un défi important. Alors que le permis de construire doit être déposé en 2016, Laurent Zaderatzky indique qu’il sera « très attentif aux questions d’innovation pendant toutes les phases d’opérations ».
La tendance vers des soins ambulatoires avec des séjours le plus court possible sera un des axes de travail : « Nous devrons prendre en compte le concept de chambre du futur développé par le CHU de Lille. »
L’AMO devra déterminer les modalités de la consultation : loi MOP ou conception-réalisation. « Dans les deux cas, nous voulons une installation dans le bâtiment avant la fin 2020 », précise le directeur particulièrement vigilant sur la phase de programmation. « Nous allons prendre le temps pour définir le programme technique détaillé »… afin de minimiser les surprises à l’arrivée.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur