Environnement

Etats-Unis : « guerre de l’eau » autour du fleuve Colorado

Face à une sécheresse sans précédent, les états du sud-ouest des Etats-Unis s’affrontent pour l’accès à une eau chaque jour plus rare, dans un conflit qui oppose aussi agriculteurs et citadins.
L’objet de cette querelle est le fleuve Colorado, qui se jette dans le golfe de Californie au Mexique après avoir traversé cinq Etats américains, et dont les réserves se sont considérablement appauvries en raison de la sécheresse ces cinq dernières années.

Le fleuve fait l’objet d’âpres batailles entre Etats américains. La riche Californie, qui a droit à 5,5 milliards de m3 d’eau du fleuve par an, est accusée par ses voisins, l’Arizona et le Nevada, de consommer 985 millions de m3 par an en plus de la quantité autorisée. L’Etat a été sommé par les autorités fédérales de régulariser la situation avant le 31 décembre prochain.
« Nous devons faire en sorte d’économiser l’eau ou nous allons avoir de sérieux problèmes », a expliqué Gerald Zimmerman, directeur du bureau de l’administration du fleuve Colorado en Californie.

L’une des options envisagées pour réduire la consommation d’eau californienne est au centre d’une autre querelle. Elle consisterait à ce que la zone agricole d’Imperial Valley, vaste dépression aride du sud de l’Etat qui a pu se transformer en immense potager grâce au détournement des eaux du fleuve, renonce à une partie de la quantité d’eau qui lui est attribuée au profit de la zone urbaine de San Diego.
Les agriculteurs s’opposent naturellement à cette idée. « C’est un vrai désert. Comment allons-nous faire pour cultiver quoi que ce soit sans eau? Là où il y a l’eau, il y a le travail, et il y a la vie », dénonce Gonzalo Garcia, un agriculteur vivant à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.
« On nous dit aujourd’hui que pour ne pas manquer d’eau, nous devons la vendre à San Diego, contre quelque 50 millions de dollars par an, mais alors nous aurons moins d’eau et plus de demande dans ce désert impitoyable », se plaint un cultivateur de Calexico, Alfonso Soto. « Je pense que nous ne perdrions rien si l’on procédait à un nouveau plan de distribution de ce qui revient à chaque Etat », estime de son côté Noel Llanes, un autre agriculteur de la région.

La directrice du bureau de l’eau du comté de San Diego, Maureen Stapleton, estime que « la croissance démographique rapide du sud de la Californie a provoqué une grosse augmentation de la consommation ces dernières années ». Mais le Nevada, avec Las Vegas et ses multiples hôtels et casinos de luxe situés en plein désert, et l’Arizona ont aussi des besoins croissants. Trop sollicité par tous ces Etats américains, le Colorado arrive exsangue au Mexique.

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X