Chantiers

Etanchéité à l’air : 3 F anticipe les nouvelles exigences réglementaires

Mots clés : Efficacité énergétique - Produits et matériaux - Second oeuvre

Le groupe 3F, s’intéresse de près à l’étanchéité de ses constructions. Tests à l’appui. Rien de plus normal, puisque le bailleur social a décidé de viser le label « BBC-Effinergie » sur 35 % de ses opérations mises en chantier depuis le 1er janvier 2009.

L’engagement du groupe 3F en faveur du développement durable et des économies d’énergie se traduit par des objectifs ambitieux, notamment dans le neuf où 35% de ses constructions seront labellisées « Bâtiment Basse Consommation » (BBC) avec une valeur de consommation énergétique de 65 kWhep/m2shon.an. Cette volonté avait d’ailleurs déjà pris racine à travers un premier programme de 21 opérations phares « BBC » lancé fin 2007, dont la première sera livrée en novembre prochain à Garges-lès-Gonesse. Et c’est justement cet immeuble de 26 logements sociaux, dont la réalisation entre dans le cadre du renouvellement urbain conduit par 3F sur le quartier de la Muette, qui a fait l’objet du premier test réglementaire de perméabilité à l’air effectué par le maître d’ouvrage. Une sorte de rampe de lancement à ce contrôle des fuites d’air parasites, obligatoire pour l’obtention du label BBC.

Résultat très encourageant

Ce test d’infiltrométrie consiste à mettre le bâtiment en dépression et en surpression, au moyen d’une porte soufflante constituée d’une porte étanche et d’un ventilateur. Les données s’affichent ensuite sur l’ordinateur. Le débit de fuite (I4) maximal autorisé est de 1 m3/h.m2 en collectif (0,6 m3/h.m2 en maison individuelle). En complément, un test avec fumigène (ou poire à fumées) est réalisé pour localiser les fuites (1).
Le test effectué par le bureau d’études thermiques Manexi a révélé une mesure de 0,26 m3/h.m2 ; un très bon résultat avec un I4 proche des standards de maison passive. Cependant des fuites mineures ont été identifiées, montrant un défaut de calfeutrement de gaines verticales et un mauvais réglage d’une porte-fenêtre. Rappelons que les points sensibles proviennent généralement des liaisons façades et planchers, des menuiseries extérieures, des équipements électriques et des éléments traversant les parois. Ce résultat traduit également la maîtrise de l’exécution, car une bonne étanchéité n’est possible qu’au prix d’une mise en oeuvre extrêmement rigoureuse.
Mieux que les performances énergétiques requises par le label BBC (65 kWhep/m2shon.an), celles des logements de l’immeuble du « Petit Rosne » à Garges-lès-Gonesse devraient atteindre les 63,9 kWhep/m2shon.an. Le locataire d’un appartement de 65 m2 verra ainsi sa facture GDF s’alléger, pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire (assurés par une chaudière à gaz à condensation), soit une économie de 25% par rapport à un logement RT 2005.


(1) Pour localiser les fuites, plusieurs techniques sont possibles : la main, car la mise en dépression du bâtiment est suffisamment importante pour repérer les infiltrations d’air parasite, la caméra thermique infrarouge qui permet de déterminer et de visualiser sur un écran les températures de surface des parois, l’anémomètre qui indique la vitesse d’écoulement de l’air par la fuite ou la poire à fumées (fumigène) qui met en évidence l’écoulement aéraulique.

Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X